Les Innus ont l’intention d’occuper Anticosti, injonction ou non

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques
Les Innus ont l’intention d’occuper Anticosti, injonction ou non
Le chef d'Ekuanitshit, Jean-Charles Piétacho.

Le chef des Innus d’Ekuanitshit, Jean-Charles Piétacho, a l’intention de bloquer les travaux d’exploration sur l’île d’Anticosti, peu importe que l’injonction pour les empêcher soit adoptée ou non.

Présentement à Niagara Falls pour assister à un rassemblement de l’Assemblée des Premières nations, le chef Piétacho a affirmé que l’injonction est présentement en rédaction. La communauté innue espère qu’elle soit déposée d’ici vendredi, puisque légalement elle doit s’opposer dans un délai de 30 jours de l’autorisation accordée le 15 juin par le gouvernement à Hydrocarbures Anticosti de réaliser trois forages exploratoires par fracturation hydraulique prévus l’an prochain.

«Notre intention, c’est d’aller occuper les sites d’exploration», a mentionné le chef, et ce, peu importe si l’injonction est acceptée ou refusée par la Cour. Des forages d’exploration sans fracturation sont prévus cet été sur l’île. M. Piétacho affirme vouloir accomplir de la «mobilisation directe» pour empêcher ces travaux «du moment qu’on sait la date». «S’il faut qu’on soit là un mois, on sera là un mois», a-t-il averti.

Jean-Charles Piétacho compte déposer une résolution, aujourd’hui ou demain, pour obtenir l’appui des autres chefs présents au rassemblement de l’Assemblée des Premières nations. Il affirme avoir «échangé un peu» avec le chef de l’Assemblée, Perry Bellegarde. M. Piétacho souhaite cependant le rencontrer d’ici la fin du rassemblement. Le chef compte profiter de la présence demain au rassemblement du ministre fédéral des Ressources naturelles, Jim Carr, pour le sensibiliser au dossier d’Anticosti.

Le chef d’Ekuanitshit a réagi aux propos du premier ministre qui a dit comprendre l’opposition de son peuple. «Il dit qu’il nous comprend, mais s’il nous comprend, qu’il arrête ce projet-là! Me semble que ça se renégocie un contrat», a mentionné Jean-Charles Piétacho. La communauté innue de Nutashkuan a appuyé le chef Piétacho dans son action.

Partager cet article