Les Innus ont acquis la pourvoirie Moisie-Nipissis

Les Innus ont acquis la pourvoirie Moisie-Nipissis

Une portion de la rivière Moisie.

Crédit photo : Association de protection de la rivière Moisie

Fondée il y a 33 ans par Charles Langlois et Gérald Blanchette, la pourvoirie Moisie-Nipissis passe aux mains des Innus. L’achat est rendu possible par des fonds octroyés au conseil de bande (ITUM) par le gouvernement du Québec, suite à la conclusion de l’entente de gestion de la rivière en 2018.

C’est maintenant officiel, les Innus de Uashat mak Mani-Utenam ont acquis la pourvoirie Moisie-Nipissis. Après plus d’un an de négociation avec le gouvernement québécois, ils ont acheté le camp de pêche constitué de cinq chalets et de multiples fosses étalées sur une quarantaine de kilomètres.

Située au confluent des rivières Moisie et Nipissis, la pourvoirie de pêche au saumon est «parmi les mieux cotées dans l’est du Canada et peut-être même au monde» selon Charles Langlois, cofondateur et ancien copropriétaire des lieux.

«Bien conservée et avec une clientèle unique, [les nouveaux propriétaires] ont tout en main pour réussir», croit-t-il.

33 ans plus tard

C’est M. Langlois qui a mis sur pied la pourvoirie Moisie-Nipissis en 1986 avec son associé Gérald Blanchette. Suite au décès de ce dernier en 1987 dans un écrasement d’avion, il avait décidé de vendre ses parts, mais s’était finalement joint à un autre groupe en 2002 pour retourner gérer la pourvoirie.

À l’annonce de la transaction la faisant passer aux mains des Innus, il n’écarte pas la possibilité de leur prêter son expertise.

«Je peux les aider, s’ils veulent profiter de mon expérience et des contacts que j’ai avec la clientèle et les différentes organisations dans le milieu de la pêche sportive du saumon. S’ils veulent mettre ça à profit, je suis prêt à leur donner un coup de main», affirme Charles Langlois, ajoutant qu’il le ferait «par pur plaisir et non pour les bénéfices pécuniers».

Les détails de l’entente et le montant de la transaction devraient être dévoilés prochainement par le chef d’TUM, Mike Mckenzie.