Le MFFP refuse le plan de protection d’Anticosti

Photo de Nicolas Dupont
Par Nicolas Dupont
Le MFFP refuse le plan de protection d’Anticosti

Selon le maire de la municipalité d’Anticosti, John Pineault, le ministère de la Faune des Forêts et des Parcs (MFFP), aurait refusé le plan de protection de l’île. Ce plan est essentiel à la reconnaissance de l’île au patrimoine mondial de l’UNESCO.

M. Pineault explique qu’il avait proposé de transformer une zone riveraine de deux kilomètres autour de l’île en ère protégée de catégorie 3.

« On pouvait continuer à pratiquer la chasse, le bûchage. Tout ce que ça exclut, ce sont les activités industrielles. Ça protégeait le potentiel archéologique de l’île et ça avait aussi l’avantage de protéger les zones de confinement du cerf », affirme M. Pineault.

Or le MFFP aurait refusé le plan à cause de l’exploitation forestière sur Anticosti. « On était prêt à mettre de l’eau dans notre vie et à réduire la zone à 1 km. Mais les gens du MFFP ne voulaient pas. Sans protection, on ne peut pas aller de l’avant », souligne le maire.

La municipalité a présenté son projet de patrimoine mondial selon le huitième critère de classement, soit « être un exemple éminemment représentatif des grands stades de l’histoire de la terre ». Dans la description de son projet, Anticosti souligne que le territoire de l’île « constitue le meilleur laboratoire naturel du monde pour l’étude des fossiles et des strates sédimentaires issus de la première extinction de masse du vivant. »

Par conséquent, afin d’être reconnue, l’UNESCO demande comment ce patrimoine va être protégé à long terme.

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Myriam Bond Recent comment authors
  S'abonner  
Récent oldest most voted
Me notifier de
Myriam Bond
Guest
Myriam Bond

Wow!Une belle protection! C lfunn là là là!…