Économie circulaire : le colloque Azimut veut s’imposer sur la Côte-Nord et Charlevoix

Photo de Steeve Paradis
Par Steeve Paradis
Économie circulaire : le colloque Azimut veut s’imposer sur la Côte-Nord et Charlevoix
Suzie-Michelle Perron (SADC Manicouagan), Édith Corbeil (Synergie 138), Catherine Heppell (Chambre de commerce Manicouagan) et Vincent Carbonnelle (Fonds Écoleader) font partie des intervenants du colloque Azimut.

Après une première année où l’objectif était plutôt de se faire connaître, le colloque Azimut est de retour en 2019. L’événement, qui vise à promouvoir l’économie circulaire, veut maintenant s’imposer comme un incontournable sur le territoire.

« Le colloque a l’ambition de devenir LE rendez-vous régional en matière d’économie circulaire », a lancé d’entrée de jeu Catherine Heppell, porte-parole de la Chambre de commerce de Manicouagan, organisatrice de l’événement qui aura lieu le 5 novembre à l’hôtel Le Manoir de Baie-Comeau.

Ce colloque est directement relié à la démarche Synergie 138, amorcée en 2017 par la Société d’aide au développement des collectivités (SADC) Manicouagan, démarche à laquelle ont adhéré depuis les autres SADC de la Côte-Nord et de Charlevoix. « Avec un total de 10 MRC, on est le plus grand territoire d’économie circulaire au Québec », a fait valoir la directrice générale de la SADC Manicouagan, Suzie-Michelle Perron.

D’ailleurs, dans un horizon rapproché, les organisateurs de colloque Azimut souhaitent que l’événement se déplace un peu partout sur le territoire couvert par Synergie 138. Pour cette seconde édition, on espère 200 participants, dont une large proportion proviendrait de l’extérieur de la Manic.

Pour cette seconde présentation du colloque, les organisateurs veulent « vulgariser et approfondir le concept d’économie circulaire par le biais de conférences, de témoignages d’entreprises, d’un atelier pratique ainsi que des moments de discussion et de réseautage ».

Parmi les personnalités invitées, on retrouve la co-fondatrice de l’entreprise Prana, Marie-Josée Richer, mieux connue en raison de sa participation à l’émission Dans l’œil du dragon. Le professeur titulaire en économie de l’environnement à l’Université de Sherbrooke Alain Webster prononcera une conférence, alors qu’une représentante de RECYC-Québec, Hélène Gervais, animera l’atelier visant à implanter l’économie circulaire dans les entreprises.

Parlant d’entreprises, autant Mme Perron qu’Édith Corbeil, chargée de projet en économie circulaire à la SADC, espèrent annoncer lors du colloque des projets concrets d’écoentreprises nés de partenariats entre entreprises se trouvant sur l’immense territoire s’étendant de Blanc-Sablon à la Côte-de-Beaupré.

Signalons en terminant que l’économie circulaire se veut, d’une façon schématique, une manière de fabriquer des ressources à partir de produits plutôt que de fabriquer des produits à partir de ressources. Autrement dit, les résidus d’une entreprise peuvent devenir la matière première d’une autre.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de