Cédric Landry amène l’univers des Îles de la Madeleine sur la Côte-Nord

Photo de Vincent Rioux-Berrouard - Initiative de journalisme local
Par Vincent Rioux-Berrouard - Initiative de journalisme local
Cédric Landry amène l’univers des Îles de la Madeleine sur la Côte-Nord
Courtoisie

Le conteur Cédric Landry s’amène sur la Côte-Nord pour y présenter son spectacle « La light du bourgot» où les gens seront entraînés dans l’univers des Îles de la Madeleine.

Cédric Landry relie ses origines madelinoises à sa passion de conteur qui s’est développée au cours des dernières années. Il explique qu’aux Îles de la Madeleine, il y a une tradition de conteur qui se transmet de génération en génération.

« Aux îles, on est isolé, alors l’hiver, souvent on se rassemble dans les maisons et accompagné d’une guitare ou d’un violon, on se racontait des histoires autour du feu », confie Cédric.

Le conteur présentera son deuxième spectacle qui s’intitule « La light du Bourgot ». Les spectateurs seront amenés au cœur de l’histoire des Îles de la Madeleine dans cette prestation qui dure environ 75 minutes.

Le spectacle s’inspire du fait que dans les années 1980, les Îles de la Madeleine n’étaient pas sur les globes terrestres. Comme le dit Cédric Landry, il s’agissait d’une crise existentielle pour les gens des îles parce qu’ils avaient l’impression de ne pas exister.

« La majorité des histoires dans le spectacle se produisent au phare de l’étang du Nord (la light du Bourgot), notamment avec le personnage du gardien du phare. Je veux amener les gens chez nous aux îles et qu’il découvre mon village », explique le conteur.

Le conteur affirme aussi qu’il a très hâte de présenter son spectacle à Havre-Saint-Pierre parce qu’il y a beaucoup de familiarité entre les Cayens et les Madelinots. « Il y a beaucoup de gens  à Havre-Saint-Pierre qui  sont des descendants des Îles de la Madeleine. Cela explique peut-être pourquoi lorsque j’avais été faire mon spectacle en 2018 à la Shed-à-Morue, les gens comprenaient certaines expressions, jokes ou références provenant des Îles de la Madeleine », affirme Cédric Landry

Le spectacle sera aussi agrémenté d’environ 2 ou 3 chansons où Cédric Landry s’accompagne à la guitare. Pour lui, cela permet de faire une transition entre les contes et aussi d’offrir aux spectateurs de prendre une pause.

Cédric Landry apprécie le fait de faire passer les spectateurs au travers de toute la gamme des émotions durant sa prestation. « Je trouve que c’est important qu’on passe par toutes les émotions. Le rire c’est le fun, ça fait du bien. Le rire m’aide aussi à garder l’attention du public. Mais j’aime aussi aller dans des moments plus intimes, plus personnels. Cela permet d’avoir une soirée variée. Avoir des moments plus philosophiques ou poétiques permet à l’auditoire de faire un beau voyage en ma compagnie durant le spectacle. »

Comme de nombreux artistes, Cédric Landry a été affecté par la pandémie parce qu’il a dû annuler ou reporter certaines représentations.  Malgré quelques mois loin des planches, le madelinot d’origine se dit prêt à reprendre la tournée. Il a effectué des pratiques pour reprendre le rythme et être prêt à affronter le public. Comme il le mentionne faire de la scène, c’est comme la bicyclette, une fois rembarqué le tout revient.

Récompenses

En plus d’être conteur Cédric Landry est un homme de théâtre et il a d’ailleurs écrit des pièces qui ont été publiées.  Au début du mois d’octobre, le Conseil des arts et des lettres du Québec a décerné le Prix du CALQ comme artiste de l’année au Bas-Saint-Laurent au conteur pour l’ensemble de son œuvre.

Cédric Landry sera en spectacle à la Shed-à-Morue à Havre-Saint-Pierre le 29 octobre.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires