Bettez prendra part à la rivalité Canada/États-Unis

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte
Bettez prendra part à la rivalité Canada/États-Unis
La hockeyeuse septilienne Ann-Sophie Bettez enfilera le chandail du Canada pour une série de trois matchs face aux Américaines en février.

Ann-Sophie Bettez vivra la rivalité Canada/États-Unis sur la glace à la mi-février. La Septilienne fait partie des joueuses retenues pour une série de trois rencontres entre les deux grandes forces mondiales du hockey féminin.

Il y a de ça quelques années que Bettez a enfilé le chandail de l’unifolié. Elle aura l’occasion d’arborer de nouveau le rouge pour la Série Rivalité Canada/États-Unis des 12 et 14 février, à London et Toronto, et 17 février, à Détroit.

La hockeyeuse originaire de Sept-Îles a été approchée il y a quelques semaines par la directrice générale de la formation nationale, Gina Kingsbury, et l’entraîneur-chef, Perry Pearn, pour une batterie de tests. C’est au début janvier qu’Ann-Sophie a eu confirmation de sa place.

«Ça fait plaisir de voir mon nom sur la liste de Hockey Canada. Je joue au hockey par passion pour ce sport et ça sera un honneur de représenter le Canada», a mentionné celle qui évolue avec les Canadiennes de Montréal. «J’ai très hâte d’embarquer sur la glace».

Une occasion qu’elle entend profiter. Elle ne veut pas regarder derrière elle, même si elle a été ignorée ou pas retenue dans le passé.

«Je regarde en avant. J’ai tout à gagner. Je vais apporter ma vitesse à l’équipe», a-t-elle souligné.

Bettez ne veut d’ailleurs pas voir plus loin, même si elle sait que cette série de trois matchs préparatoires pourrait ouvrir des portes pour une participation au Championnat du monde en avril.

«C’est déjà une grande surprise pour moi d’avoir été invitée, je ne m’attendais pas ça», a indiqué l’athlète de 31 ans, qui espère tout de même attirer l’attention.

Les Canadiennes

Ann-Sophie Bettez et les Canadiennes de Montréal connaissent une très belle saison dans la Ligue canadienne de hockey féminin. La Septilienne occupe le troisième rang des pointeuses du circuit avec une récolte de 15 buts et 16 mentions d’aide en 19 parties.

Collectivement, c’est le deuxième rang pour son équipe, quatre points derrière l’Inferno de Calgary, avec deux matchs en main.

Le départ de l’entraîneur-chef Danny Brunet à la fin novembre n’aura pas trop chamboulé les troupes. L’arrivée de Caroline Ouellet, Danielle Sauvageau et Sébastien Bordeleau derrière le banc s’est bien passée. «Ils apportent de l’expérience et la chimie est encore plus solide, mais on a encore du travail à faire», a conclu Bettez.

Partager cet article