Trois CPE préfabriqués pour l’été prochain sur la Côte-Nord

Par Marie-Eve Poulin 8:43 AM - 01 novembre 2022
Temps de lecture :

La directrice générale du Regroupement des CPE de la Côte-Nord, Odette Lavigne est consciente de la possibilité de délai de construction mais confiante pour l’ouverture des CPE à l’été 2023. Photo RCPECN

Malgré les délais plus longs que la normale dans le secteur des constructions modulaires, le plan prévu pour les Centres de la petite enfance (CPE) préfabriqués suit son cours et respecte les délais prévus.

Des CPE de la Côte-Nord ont vu leur projet accepté en 2021, dans le cadre du programme de CPE préfabriqués. Le ministère donne un délai de deux ans pour réaliser le projet, ce qui porte l’échéance en août 2023. Les délais plus longs que la normale dans l’industrie des constructions préfabriquées ne semblent pas inquiéter les responsables du projet.

« C’est vrai qu’il y a beaucoup d’enjeux sur la Côte-Nord », dit Odette Lavigne, directrice générale du regroupement des centres de la petite enfance de la Côte-Nord (RCPECN).

« Le classique de tout ce qui est délai de construction, c’est possible qu’on vive ça. Mais c’est clair que pour nous, la force du nombre est un avantage », dit Odette Lavigne qui considère que des constructeurs pourraient être attirés par ce projet d’envergure.

Geneviève Blanchard, conseillère stratégique à l’Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE) est aussi de cet avis et que le délai pourrait être plus rapide qu’une construction unique.

Mme Lavigne explique que pour eux, participer au programme était une manière d’accélérer le processus pour la création de places en CPE tout en diminuant les coûts pour la création de ces places.

« Nous sommes bien conscients que c’est ce qui va faire en sorte d’obtenir les places le plus rapidement », ajoute-t-elle.

Le processus va bon train

L’appel d’intérêt auprès des entrepreneurs pour déterminer les fabricants potentiels des modules et pour la préparation des terrains s’est terminé mardi matin le 25 octobre.

« L’ouverture des réponses se fera dans les prochains jours et le projet se déroule normalement, dans les délais planifiés », dit Geneviève Blanchard.

L’appel d’offre publique pour recruter l’architecte a été réalisé et les plans types ont été développés. Il reste maintenant à s’arrêter sur le choix des entrepreneurs qui procéderont à la fabrication des CPE.

Au cours des prochains mois, les terrains seront préparés et les modules seront en construction en usine.

Les trois CPE prévus pour la Côte-Nord devraient donc être livrés à temps et les installations devraient pouvoir procéder à leur ouverture à l’été 2023.

En cas de délai de fabrication

« Le ministère de la Famille est au fait, donc il y a un suivi quotidien qui est effectué avec eux et ils savent ce à quoi font face les CPE », dit Mme Blanchard.

La directrice explique que le ministère a tenté de réduire les étapes pour que ce soit plus rapide et qu’ils peuvent s’ajuster en cas de besoin.

Installations

Les premiers à recevoir les CPE préfabriqués sur la Côte-Nord sont Nid d’hirondelle et Sous le bon toit à Sept-Îles puis le CPE les p’tits bécots à Baie-Comeau.

Partager cet article