Une réforme du mode de scrutin s’impose, estime Roberto Stéa

Par Vincent Rioux-Berrouard 11:05 PM - 03 octobre 2022
Temps de lecture :

Roberto Stéa, le candidat du Parti conservateur du Québec pour la circonscription de Duplessis, en compagnie du chef, Éric Duhaime.

Pour le candidat défait du Parti conservateur du Québec, Roberto Stéa, la réforme du mode scrutin s’impose à la suite des résultats de l’élection.

Comme il l’explique, les conservateurs se retrouvent sans siège au terme de cette élection alors qu’ils ont un pourcentage de vote similaire à celui du Parti libéral du Québec qui obtient une vingtaine de sièges.

Le candidat se dit tout de même serein avec les résultats. Le fait de recevoir plus de 2 700 votes est une belle marque de confiance des électeurs.

Pour M. Stéa, l’attrait du pouvoir était trop fort pour les Nord-Côtiers qui ont penché vers la Coalition avenir Québec.

« Les gens ont voté pour elle [ Kateri Champagne Jourdain] alors il faut lui donner la chance de se faire valoir et après on jugera », indique M. Stéa.

Il espère que Mme Champagne Jourdain œuvre à certains dossiers tels que rassembler la Nation innue, mettre un frein à la baisse démographique et déloger Sept-Îles du titre de ville où vivre y coûte le plus cher.

Partager cet article