Projet éolien Apuiat : l’annonce du gouvernement est bien accueillie dans la région

Par Vincent Rioux-Berrouard 2:30 PM - 05 février 2021
Temps de lecture :
Apuiat

Simulation visuelle du projet Apuiat, vu du terrain de camping de Pentecôte.

Les réactions positives s’accumulent sur la Côte-Nord à la suite de l’annonce du gouvernement du Québec pour la réalisation du projet éolien Apuiat.

Le maire de Port-Cartier, Alain Thibault, se réjouit que le projet Apuiat aille finalement de l’avant. « Il fallait juste continuer d’y croire, de l’appuyer et de travailler pour sa réalisation; ce que j’ai toujours fait, depuis le tout début », affirme le maire. D’ailleurs, il explique qu’il a abordé le projet à de nombreuses reprises avec le ministre responsable de la Côte-Nord, Jonatan Julien, pour tenter de faire avancer le dossier. M. Thibault croit que les impacts économiques de ce projet se feront ressentir dans le secteur de Rivière-Pentecôte, où est situé le projet, mais aussi pour l’ensemble de la Ville de Port-Cartier.

Le maire Thibault dit : « Apuiat, c’est un potentiel exceptionnel de collaboration et de rapprochement entre les Québécois et la Nation Innue, très présente sur la Côte-Nord. C’est rassembleur; tout le Québec en bénéficiera. »

La députée de Duplessis, Lorraine Richard, a qualifié la nouvelle de très bonne pour la Côte-Nord. En raison du potentiel éolien de la Côte-Nord, Mme Richard pense que le projet Apuiat pourrait servir d’exemple pour le développement d’autres parcs éoliens dans la région dans le futur.

La réaction est aussi positive pour le président de la Chambre de commerce de Port-Cartier, Michel Gignac, qui dit : « Un projet comme Apuiat est générateur de retombées économiques importantes. Non seulement au niveau de la création d’emploi et des redevances aux communautés d’accueil, mais aussi nous le souhaitons, au niveau de l’achat local. Plusieurs entreprises spécialisées et commerces sont prêts à servir l’industrie localement. »

Pour sa part, la Chambre de commerce de Sept-Îles-Uashat-mak-Mani-utenam (CCSIUM) y voit un projet structurant et rassembleurs pour l’ensemble des communautés de la Nation innue et pour les Québécois selon la co-présidente de la CCSIUM, Kateri C. Jourdain.

« En plus des emplois créés, ce projet estimé à 600 millions de dollars généra des retombées importantes pour les PME de notre région. Notre rôle en tant que Chambre de commerce est d’assurer que les entreprises locales puissent tirer parti des occasions d’affaires » explique Gabriel Striganuk, également co-président de la CCSIUM.

Développement économique Port-Cartier a tenu à félicité le tandem Nation Innue – Boralex pour leur travail dans la réalisation de ce projet. L’organisme souligne aussi l’ouverture d’esprit du premier ministre du Québec, François Legault, et du ministre de l’Énergie et des
Ressources naturelles et responsable de la Côte-Nord, Jonatan Julien, qui aura permis au dossier du parc éolien Apuiat d’aller de l’avant. Développement économique Port-Cartier pense que ce projet permettra une transition intéressante aux travailleuses et travailleurs lors de la fin du chantier La Romaine en Minganie.

Gilles Couture, président de Développement économique Port-Cartier, dit : « En plus de l’aspect économique et de la contribution à la lutte aux changements climatiques, le projet constitue un jalon important pour la Nation Innue qui poursuit son développement et la quête d’une plus grande autonomie. Nous vous assurons que Développement économique Port-Cartier collaborera avec enthousiasme avec tous les partenaires impliqués afin de maximiser les retombées positives pour la région de Port-Cartier. »

Partager cet article