Femmessor cherche des entrepreneures influentes dans la société

Par Charlotte Paquet 6:00 AM - 01 octobre 2020
Temps de lecture :

On aperçoit Sévrine Labelle, présidente-directrice générale de Femmessor, lors de son passage à Baie-Comeau en 2018.

Femmessor part à la recherche de 100 femmes d’affaires dont l’influence positive dans la société est acquise afin de les faire rayonner dans le cadre de sa campagne La force de l’impact. Ces femmes, l’organisme souhaite qu’elles proviennent des 17 régions du Québec, incluant évidemment la Côte-Nord.

Les entrepreneures doivent être à la barre d’une entreprise qui répond à au moins un des 17 objectifs de développement durable identifiés par l’ONU pour créer un monde meilleur.

« On veut des entrepreneures de toutes les régions du Québec. On veut démontrer que le Québec entrepreneurial est diversifié », a déclaré au téléphone la présidente-directrice générale de Femmessor au Québec, Sévrine Labelle. « On veut des femmes qui, avec leur entreprise, ont un impact économique important, mais aussi un impact social et environnemental. »

La période de dépôt des candidatures se terminera le 13 octobre. En date de la fin de la semaine dernière, une seule Nord-Côtière avait rempli le formulaire disponible sur le site de Femmessor. Mme Labelle souhaite que d’autres lèvent la main afin de permettre une belle représentativité.

Les propriétaires d’une entreprise de tous horizons, peu importe sa taille et son stade de développement, sont invitées à poser leur candidature. Elles
devront démontrer comment leurs actions génèrent des retombées positives pour la société et fournir une lettre d’appui d’un acteur du développement économique. Le dévoilement des personnes retenues est prévu au début novembre.

Les 100 entrepreneures choisies auront notamment la chance de participer à des entrevues, portraits, vidéos et tournages télé, et ce, d’octobre 2020 à mars 2021.

L’an dernier, dans le cadre d’une première campagne similaire axée cependant sur 100 entrepreneures inspirantes au Québec, Shirley Pinel, copropriétaire de Boréal entrepreneur électricien de Baie-Comeau, avait été sélectionnée. Mme Labelle, rappelle qu’elle avait même été choisie comme l’une des 12 vedettes de la campagne.

Initiative de la Côte-Nord

On se souviendra que le déploiement de l’organisme dans tout le Québec puise son origine sur la Côte-Nord, ce que ne manque pas noter la nouvelle directrice régionale de Femmessor, Christine Turcotte, retraitée de Desjardins depuis juin dernier.

Dans les années 90, la région avait effectivement été précurseure avec la création du Fonds d’investissement pour l’entrepreneuriat au féminin, le FIEF comme on l’appelait à l’époque.

Ce fonds lancé par des Nord-Côtières visionnaires aura donné naissance à un réseau d’organismes dédiés aux femmes entrepreneures dans chaque région et connu sous le nom de Femmessor.

Partager cet article