1000 dollars en cas de non-respect des consignes

Par Laurence Dupin 5:32 PM - 30 septembre 2020
Temps de lecture :

François Legault, premier ministre du Québec.

Le premier ministre François Legault accompagné de la vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault, et du directeur national de la santé publique, Horacio Arruda a annoncé que la police allait pouvoir agir pour faire respecter les consignes.

Face à l’augmentation du nombre de cas chaque jour, François Legault a fait quelques mises au point. Il a d’abord précisé que dans les bibliothèques publiques les gens pourront aller chercher des livres mais qu’il ne pourra y avoir de rassemblement dans les locaux. « Je demande aux Québécois à nouveau de faire des sacrifices. Ce n’est pas impossible que dans les prochaines semaines ont ajouté d’autres activités annulées à celles que nous avons annoncées », a-t-il confié.

Il a ensuite précisé comment le gouvernement allait faire respecter les consignes ? « A cause d’une minorité qui ne respectent pas les consignes, la vie des gens est en danger. Quelqu’un qui fait une fête dans sa maison dans les zones où c’est interdit, met la vie des gens en danger. Les policiers pourront intervenir et si la personne n’ouvre pas la porte ils pourront obtenir un télé mandat pour donner un constat d’infraction. »

En ce qui concerne les manifestations, François Legault a insisté sur le fait que les personnes qui y participent devront porter un masque. Les contraventions se monteront à 1000 dollars par personne. Geneviève Guilbault a précisé que c’était une première étape et qu’ils réagiraient suivant l’évolution de la situation.

François Legault a aussi rappelé qu’une personne de zone rouge ne peut se rendre dans un restaurant dans une zone voisine orange. Pour ceux qui souhaitent aller à la chasse, ils devront faire leur épicerie avant de se rendre dans leur zone de chasse.

Partager cet article