La Ville soufflera (encore) la neige sur les terrains résidentiels

Par Jean-Christophe Beaulieu 12:00 AM - 14 novembre 2018
Temps de lecture :

La Ville de Sept-Îles continuera de souffler la neige sur les terrains malgré la grogne soulevée l’an dernier.

La dernière saison hivernale passera à l’histoire à Sept-Îles. En 15 ans de données disponibles, ce fut le deuxième hiver avec les plus fortes précipitations. Il faut s’attendre à plus de flocons qu’à la normale cette année, selon Environnement Canada.

Le conseil municipal a adopté son plan de déneigement lors de la séance du 12 novembre. Comme l’an dernier, la neige sera soufflée sur les terrains dans la plupart des rues résidentielles.

Plusieurs critiques avaient été formulées l’hiver dernier par des citoyens. Certains tenaient la Ville responsable de dommages causés à leur terrain. Les reproches ciblaient également l’aspect sécurité à différentes intersections où les panneaux de signalisation étaient ensevelis par la neige.

La municipalité est claire quant à la procédure de son plan de déneigement. C’est au citoyen de protéger ses aménagements. Sinon, il faudra qu’il démontrer qu’une faute a été commise avant le 15 mai.

Plusieurs millions $

Le montant de 4,1 millions $ estimé pour le plan de déneigement 2018-2019 pourrait changer. Les prévisions budgétaires 2019 n’ont pas encore été présentées.

Outre la trentaine d’employés municipaux qui se consacrent aux opérations de déneigement, huit entrepreneurs privés ont des contrats avec la municipalité pour certains secteurs. En 2017-2018, c’est environ 1,2 million $ qui avaient été versés à des sous-traitants pour ces opérations.

Nouveaux quartiers écologiques

Pour réduire l’impact des sels de déglaçage sur l’environnement, différents secteurs ont été désignés «quartiers écologiques», depuis 2014. Dans ces zones, on remplace les sels de voirie par des abrasifs (petites pierres ou sable). Le secteur des Plages, le quartier Rochette dans Sainte-Famille, les districts de Jacques-Cartier, de Marie-Immaculée et du Vieux-Quai font partie de la liste. Clarke et Moisie s’ajoutent aux quartiers écologiques existants.

Partager cet article