La présidence de DÉSI entre les mains de Langis St-Gelais

Par Jean-Christophe Beaulieu 12:00 AM - 23 octobre 2018
Temps de lecture :
Langis St-Gelais occupera la présidence de Développement Économique Sept-Îles.

Le président de DESI, Langis St-Gelais.

Le processus de révision des normes de gouvernance maintenant complété, Développement Économique Sept-Îles (DÉSI) annonce sa nouvelle équipe de direction. La conseillère Charlotte Audet, aussi membre du conseil d’administration de la corporation, considère ce renouvellement comme étant «prometteur pour l’avenir».

Langis St-Gelais, propriétaire de Pavage Béton TC, succède à Marc Brouillette. Le nouveau président de DÉSI a siégé quelques années sur la corporation en tant que représentant du secteur PME.

Dans le communiqué annonçant la nouvelle présidence, on mentionne que l’entrepreneur a siégé sur différents organismes et organisations. Autrefois président des CA du Port de Sept-Îles et du CLD de la MRC de Sept-Rivières, il a aussi été membre des CA de la Chambre de commerce et de l’hôpital de Sept-Îles.

Sylvain Larivière, directeur général chez DÉSI depuis quelques années, cède quant à lui sa place à Martin Lévesque, qui arrive de tout droit de chez IOC. M. Larivière demeura chez DÉSI en tant que commissaire industriel.

«Tout le monde est content de cette belle avancée et on sent une belle énergie autour de la table, un travail d’équipe renouvelé qui est prometteur pour l’avenir», a mentionné Charlotte Audet à la séance du conseil municipal de lundi.

Long processus

Plusieurs étapes auront été franchies pour la corporation municipale de développement économique depuis l’an dernier. En septembre 2017, DÉSI s’était fait accompagner pour réviser son mandat et sa gouvernance qui étaient inchangés depuis longtemps.

Le rapport découlant de cet accompagnement avait ensuite été analysé par le conseil municipal, qui avait émis ses commentaires. Le 12 janvier dernier, un comité qui avait pour mission de se pencher sur la gouvernance était formé et les règlements généraux furent par la suite modifiés.

«Nos actions seront axées sur l’innovation en faisant continuellement preuve d’ouverture aux idées nouvelles», avait mentionné Marc Brouillette, qui était alors président de DÉSI.

Partager cet article