Festival Interculturel de Percussion : célébrer la diversité culturelle de Sept-Îles en musique

Par Jean-Christophe Beaulieu 12:00 AM - 18 juillet 2018
Temps de lecture :
Percussion

Joan Grégoire espère contribuer au rayonnement de Sept-Îles et maintenir une vie culturelle riche et stimulante avec le nouveau festival.

Musique et échanges culturels seront à l’honneur pour la toute première édition du Festival Interculturel de Percussion à Sept-Îles. L’événement se tiendra les 18 et 19 août prochain.

Joan Grégoire est bien connue dans la région pour ses spectacles de contes et légendes inuites. Artiste multidisciplinaire, elle exposait en tant qu’artiste au Festival international de percussion de Montréal il y a trois ans. C’est à ce moment que l’idée du festival septilien a commencé à faire son chemin.

«J’y ai rencontré Abdoulaye Sané. Je lui ai beaucoup parlé de la région, de Sept-Îles. Il est venu nous rendre visite l’année dernière et c’est de lui en fait que part l’idée de ce nouveau festival. Et comme il est près de la communauté africaine et interculturelle de Montréal, c’est plutôt facile pour lui d’aller chercher des musiciens de qualité», raconte-t-elle. Le conjoint de Mme Grégoire, Marco Dionne, est batteur de formation et travaille ces temps-ci avec l’artiste Matiu. Il participe avec elle à l’organisation du festival depuis plusieurs mois.

«Il jouera de la batterie, mais il y aura aussi des joueurs de balafon et de djimbay. On veut également mettre de l’avant les instruments autochtones traditionnels des Cris et des Innus. Par exemple, le teuikan, tambour innu, aura une place importante». Pour cette première édition, les rythmes de l’Afrique seront bien présents. Les organisateurs ont effectivement réussi à faire venir des délégations du Sénégal et du Burkina Faso.

Rassemblement
Les gens de Sept-Îles seront invités à participer à plusieurs ateliers et formations sur la percussion sur le site du Vieux-Quai, mais l’objectif premier des organisateurs est de rassembler les gens.

«On veut faire sortir les musiciens percussionnistes à Sept-Îles, les rassembler. Mais le but est aussi d’attirer les gens des différentes communautés culturelles à Sept-Îles, de créer un échange», souligne la conteuse. Pendant deux jours, le public participera de près aux festivités. Joan Grégoire laisse d’ailleurs entendre qu’il y aura des séances de «jam» avec le public.

«C’est pourquoi on invite les gens à amener leurs instruments, pour jouer avec nos musiciens invités!».

L’organisme «Le son de l’arbre» a été créé spécialement pour pouvoir organiser l’événement et plusieurs organismes locaux en sont partenaires. Le Festival Interculturel de Percussion aura lieu les 18 et 19 août prochain sur le site du Vieux-Quai.

Partager cet article