Roger Vachon; l’image des saines habitudes de vie pour les communautés autochtones

Par Sylvain Turcotte 12:00 AM - 19 juin 2018
Temps de lecture :
Roger Vachon

Roger Vachon (avant-dernier sur la photo), fier de sa participation au 1 00 km du Grand défi Pierre Lavoie, veut faire bouger davantage les gens des communautés.

Si le Québec a Pierre Lavoie pour la promotion des saines habitudes de vie, les communautés autochtones de la région, et même la Côte-Nord, ont Roger Vachon pour en faire autant. L’homme aux multiples projets a relevé avec quatre Innus le 1 000 km cycliste du Grand défi Pierre Lavoie, événement de quatre jours qui s’est conclu dimanche au Stade Olympique à Montréal.

Roger Vachon, grand adepte de la course à pied, en était à un premier défi d’importance à vélo. L’Innu de Uashat a adoré son expérience au 1 000 km du Grand défi Pierre Lavoie, malgré la fatigue accumulée, comptant seulement cinq heures de sommeil en quatre jours. Il a d’ailleurs eu l’honneur de se trouver à l’avant pour le départ le jeudi à côté de Pierre Lavoie.

«J’ai aimé ce que j’ai vécu. C’est incroyable la grosseur de l’événement, c’est bien organisé. C’est quatre jours d’émotions et d’efforts», a-t-il laissé savoir.

Celui qui a mis sur pied le Marathon Mamu – Galeries Montagnaises et bien d’autres rendez-vous sportifs faisait partie de l’équipe Rio Tinto – Mamu, en compagnie de Yan Riverin, Marie-Claude Riverin, Gilbert Dominique et Firmin Launiere.

Projets

Marqué par l’accueil réservé à son équipe lors du passage à Mashteuiatsh, M. Vachon est conscient qu’il y a encore du travail à faire pour le rapprochement des cultures. Il prend également conscience de l’image que les gens voient en lui et de l’impact qu’il a pour faire bouger les gens.

«Pierre Lavoie a parlé de moi à La Baie comme quoi je suis un ambassadeur des saines habitudes de vie dans les communautés. Il l’a fait une deuxième fois, à Mashteuiatsh. Il m’a lancé la perche pour travailler ensemble», a-t-il souligné.

L’homme de 51 ans porte de gros projets et se dit prêt à se lancer. «J’ai pris confiance en moi. Je veux me promener encore plus dans les communautés pour faire bouger le monde.»

Partager cet article