La Côte-Nord perd encore de sa population

Par Emy-Jane Déry 12:00 AM - 21 mars 2018
Temps de lecture :

Pour une quatrième année consécutive, la Côte-Nord est la région du Québec où le plus de gens ont décidé de déménager pour aller s’installer ailleurs en province.

C’est ce que révèlent les plus récentes données publiées par l’Institut de la statistique du Québec. La région enregistre «les pertes migratoires les plus importantes proportionnellement à la taille de sa population», conclut l’organisation. La Côte-Nord est la seule région, avec le Nord-du-Québec, où toutes les MRC ont un solde migratoire négatif.

En 2016-2017, la région a perdu 1,19% de sa population, soit 1 092 personnes. Là-dessus, les 45-64 ans ont été les plus nombreux à quitter. Ils sont suivis non loin derrière par les 15-24 ans. C’est un peu moins de pertes qu’en 2015-2016, alors que 1 479 personnes avaient quitté la région.

En comparaison avec d’autres régions considérées en «zone éloignée» par l’Institut, le Bas-Saint-Laurent a perdu seulement 0,09% de sa population durant la même période, la Gaspésie 0,13% et le Nord-du-Québec 0,69%.

C’est la MRC de Caniapiscau (Fermont, Schefferville)  qui a été le plus durement affectée avec une perte 2,49% de sa population. La Minganie est deuxième à ce chapitre (-1,45%) et Sept-Rivières troisième (-1,35%).

 

Partager cet article