Sept-Îles se penchera sur la Corporation de l’environnement

Par Jean-Christophe Beaulieu 12:00 AM - 23 janvier 2018
Temps de lecture :
Corporation

La Ville de Sept-Îles se penchera sur le mandat de la Corporation de protection de l’environnement, dont le financement a été doublé dans les dernières années. Rappelons que la municipalité vient aussi de revoir les façons de faire la Corporation de Développement Économique.

Le budget de la plupart des corporations municipales et organismes affiliés à la Ville pour l’année 2018 a été voté à la séance publique du conseil municipal, lundi soir.

Pour ce qui est de la Corporation de protection de l’environnement de Sept-Îles (CPESI), un exercice du même type que celui qui a été mené dernièrement chez Développement Économique Sept-Îles (DÉSI) sera fait.

«On veut faire le point, c’est quoi le mandat, la mission, les valeurs. Rappelons-nous que de 2012 à 2013, le budget de la CPESI avait passé de 200 000$ à 400 000$, pourquoi? Il faut se pencher en tant que conseil sur chaque corporation, afin de voir si on comprend bien les mandats qui leur sont attribués, voir si les résultats sont au rendez-vous», a affirmé le maire Réjean Porlier au journal. Un budget de 580 000$ sera d’ailleurs alloué pour DÉSI.

Répartition des sommes

Tourisme Sept-Îles recevra 921 425$ (540 000$ pour l’administration générale, soit entre autres la promotion et la publicité pour attirer les touristes, puis155 000 $ iront aux activités en lien avec l’archipel des sept îles et 226 975$ pour les activités en lien avec le lac des Rapides).

Le conseiller Jean Masse a d’ailleurs dénoté que ce sont quelque 6 700 personnes qui ont profité des installations du lac des Rapides l’été dernier, sans compter les 1 000 qui ont participé de près ou de loin à la course de bateaux-dragons.

Pour la Corporation de transport adapté, le conseil a voté 100 000$, plus 137 000$ pour Taxibus. Au Musée régional de la Côte-Nord, 97 000$ iront à l’animation du Vieux-Poste, tandis que pour Destination Sept-Îles Nakauinanu, 80 000$ seront déboursés pour l’administration générale cette année. S’ajoute à cela 55 000$ pour défrayer les coûts reliés aux activités d’accueil des navires. On attend un nombre record de bateaux internationaux cette année et 5 000$ seront consacrés à l’accueil de chacun d’eux. Onze bateaux de croisières visiteront la région.

Le Vieux-Quai en Fête se voit octroyer 86 500$, auxquels est soustraite la somme de 20 000$ pour rembourser la dette du festival. La Ville avait décidé de rembourser les fournisseurs suite au manque à gagner d’il y a deux ans. C’est donc 20 000$ qui seront enlevés chaque année au festival pour rembourser lesdites sommes. Une aide financière sera aussi attribuée au Centre d’intervention le Rond-Point, soit 2 000$ pour le service de soupe populaire et 30 000$ pour financer les travailleurs de rue. Le Jardin communautaire du ruisseau Bois-Joli bénéficiera, quant à lui, de 120 000$ cette année. Finalement, la SPCA pourra profiter d’un montant de 185 000$.

Partager cet article