Élections à Havre-Saint-Pierre: des affrontements pour les sièges 4 et 5

Par Frédérick Jolicoeur Tétreault 12:00 AM - 24 octobre 2017
Temps de lecture :

Le projet de loi 204 accorde à la municipalité de Havre-Saint-Pierre les pouvoirs lui permettant d’établir un régime fiscal particulier applicable aux immeubles du Port

Les élections municipales battent actuellement leur plein à Havre-Saint-Pierre. L’identité du maire ainsi que celle des conseillers aux sièges un, deux, trois et cinq sont déjà connues puisque ces derniers ont été élus par acclamation. Pour les autres sièges, les citoyens devront se prononcer le 5 novembre afin d’élire leurs prochains conseillers municipaux.

Le siège numéro quatre est le seul qui a été laissé vacant à la fin du dernier mandat. Depuis, trois candidats ont soumis leur candidature afin de pouvoir y siéger.
Charlotte Cormier
Première employée de Parcs Canada en Minganie et retraitée à titre d’agente de développement des croisières internationales, Charlotte Cormier dit s’être toujours intéressée à la politique. C’est finalement en 2017 qu’elle décide de faire son saut en politique municipale. La candidate souhaite stabiliser de nouveau l’économie locale afin d’améliorer la qualité de vie des citoyens et contrer l’exode des jeunes et des retraités. Le développement durable, le tourisme et la valorisation de la culture sont ses principales pistes de solutions. Impliquée dans la communauté, la candidate se considère comme une personne intègre, transparente et à l’écoute des gens.
Claude Turbis
Ébéniste de métier, Claude Turbis en est à ses premières élections municipales. Il se dit motivé par les difficultés économiques que traverse actuellement sa municipalité. Instigateur de l’Association des Gens d’Affaires de la Minganie (AGAM), Claude Turbis a été impliqué dans une multitude de projets de développement, dont celui des croisières et de la Place des Artisans. Le candidat ne s’en cache pas, il veut agir à titre d’opposition au conseil afin de présenter des opinions différentes et susciter des discussions. «Avec moi, on aurait une vraie démocratie. Ce n’est pas la solution d’avoir une équipe qui suit un individu avec les yeux fermés», dit-il.
Louis Richard
C’est un retour en politique pour Louis Richard, lui qui avait fait partie du conseil municipal dans les années 1990. Après avoir passé plusieurs années à voyager à bord de son bateau, le capitaine souhaite maintenant recommencer à s’impliquer dans la communauté. Louis Richard se dit satisfait du travail exécuté par le conseil municipal lors du dernier mandat et il espère maintenant pouvoir y siéger. Le candidat aimerait travailler à améliorer les infrastructures d’accueil des croisières et améliorer la qualité de vie des aînés. Puisqu’il se considère comme une personne à l’écoute et facile d’approche, Louis Richard compte tendre l’oreille aux jeunes afin de contrer leur exode.
Du côté du siège numéro cinq…
Un autre siège sera disputé à Havre-Saint-Pierre lors de la soirée du scrutin. En effet, le conseiller sortant au siège numéro 5, Jimmy Flowers, affrontera le nouveau candidat Jonathan Blais.
Jimmy Flowers
Cela fait maintenant neuf ans que Jimmy Flowers siège au conseil municipal de la municipalité d’Havre-St-Pierre. Le candidat sollicite maintenant un autre mandat de quatre ans afin de pouvoir aller au bout des dossiers sur lesquels il a travaillé au cours des dernières années. Responsable des dossiers loisir et cultures lors des derniers mandats, le conseiller sortant se dit particulièrement fier d’avoir mené à terme le projet de la salle de spectacle La Shed-à-Morue. Maintenant, il veut se concentrer aux dossiers de la mise à niveau de l’aréna, de l’amélioration du camping, le développement de l’accueil des croisières et la finition du réseau de piste cyclable. Jimmy Flowers se considère comme étant une personne posée, intègre, connue et omniprésente dans sa communauté. Il a publié une vidéo de présentation sur sa page Facebook de candidat.
Jonathan Blais
Contrairement aux autres candidats, Jonathan Blais est un Cayen d’adoption. Amateur de voyage, le natif de Saint-Hilaire atterrit finalement à Havre-St-Pierre en octobre 2014 afin d’occuper le poste de conseiller à l’emploi et d’agent de projet pour le Carrefour Jeunesse-Emploi. Depuis, le candidat est devenu un citoyen à part entière et a pris racine dans la communauté. Participant assidument aux réunions municipales, le candidat souhaite développer le tourisme hivernal et l’entrepreneuriat à l’intérieur de la communauté. Se considérant comme un «électron libre», Jonathan Blais assure qu’il ne se présente pas pour ou contre l’équipe municipale. Il a lui aussi publié plusieurs vidéos sur sa page Facebook de candidat.

Partager cet article