Le chauffeur Donat Lizotte coupable d’agression sexuelle

Par Emy-Jane Déry 12:00 AM - 28 septembre 2017
Temps de lecture :

Donat Lizotte

 

Même si sa victime s’est enlevé la vie et n’a pu témoigner au procès, un chauffeur de taxi de Sept-Îles a été déclaré coupable d’agression sexuelle sur une mineure jeudi.

Le soir du 31 décembre 2014, Donat Lizotte, 73 ans, a conduit sa cliente de 17 ans dans un secteur isolé de Sept-Îles pour l’agresser dans son véhicule. Il faisait noir et seul un boisé entourait le site où le taxi s’est arrêté, dans une zone industrielle de Sept-Îles. Le GPS du véhicule amené en preuve a permis de confirmer qu’il s’y était immobilisé entre 4 et 6 minutes. L’ADN de Donat Lizotte a aussi été retrouvé dans la trousse médico-légale de la plaignante.

Ces deux preuves ont joué un rôle important dans l’affaire, puisque le juge avait tranché que les déclarations de la victime ne pouvaient être admises en preuve. L’impossibilité pour la défense de pouvoir contre-interroger la victime qui s’est enlevé la vie aurait « engendré un procès inéquitable», avait souligné le juge Michel Parent dans sa décision rendue en juin sur cet aspect de la cause.

 

 

Partager cet article