Joannie Benoît : de nature déterminée

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 25 juillet 2017
Temps de lecture :

Lentement mais sûrement, Joannie Benoît trace son chemin dans le milieu musical. Elle profite pleinement de chaque instant.

Visiblement fière de ses racines acadiennes, Joannie Benoît s’est révélée à un large public grâce à sa participation à Star Académie en 2012.  Plus de 5 ans après la fin de cette expérience marquante, l’interprète se considère choyé d’avoir l’opportunité d’assurer la première partie du spectacle de l’une de ses idoles : Renée Martel.

Par sa participation à cette défunte émission de téléréalité, Joannie Benoît souligne avoir beaucoup appris sur le milieu musical. «Ç’a été une super belle expérience. Je n’en garde que de bons souvenirs. J’ai beaucoup grandi autant à titre personnel qu’à titre d’artiste. Les cours que l’on suivait m’ont fait apprendre bien des choses. C’est ce que j’ai le plus apprécié. Ça m’a donné un très beau coup de pouce», avance-t-elle.

Une première trace

En septembre 2015, l’interprète a lancé un premier album ayant pour titre «Pot Mason» qui a été très bien accueilli par la critique. En préparation pour un deuxième album, elle entend s’impliquer un peu plus sur l’écriture des chansons. «J’entends tout de même continuer à recourir au service d’auteur-compositeur. Je choisis toujours des chansons qui me collent à la peau. Même si je leur donne carte blanche, je ne me gêne pas pour exprimer ce que j’ai envie de dire. Tout se fait dans le respect», enchaîne-t-elle.

Elle entend conserver la même signature sur son prochain disque. «Cet univers folk-pop me colle à la peau. Ça me représente bien. C’est sûrement cette signature que je vais conserver. Bien sûr, il y aura une certaine évolution, renchérit-elle. Comme tout le monde, j’ai vécu des choses qui m’ont amenée à grandir. J’ai hâte de m’embarquer de manière plus active dans ce processus de création.»

Une offre inespérée

Lorsqu’elle a reçu l’appel du Regroupement des organisateurs de spectacles de l’Est du Québec, elle ignorait à ce moment-là qu’elle était invitée à assurer la première partie de Renée Martel. «J’ai sauté de joie. Cette femme m’impressionne. J’apprends beaucoup à son contact, confie-t-elle. Elle exerce ce métier depuis 65 ans. Je constate que son public lui est très fidèle. C’est un très beau privilège pour un artiste. De plus, on s’entend très bien ensemble.»

Seule à la guitare, Joannie Benoît se produira le 24 juillet au Café-bistro l’Échouerie de Natashquan, le 25 juillet à la Shed-à-Morue de Havre-Saint-Pierre et le 26 juillet au Café-théâtre Graffiti.  «En 30 minutes, on peut interpréter cinq ou six chansons. Selon moi, ça suffit pour donner l’envie aux gens de me découvrir. Même si j’ai l’air relax, je sais prendre ma place. J’aime faire rire les gens. Je suis aussi très près de mes émotions et j’espère réussir à bien leur transmettre», affirme-t-elle.

Partager cet article