Recrutement massif pour le CISSS de la Côte-Nord

Par Frédérick Jolicoeur Tétreault 12:00 AM - 26 mai 2017
Temps de lecture :

Une activité de recrutement massif se tient dans l’environnement du CHSLD de Sept-Îles vendredi et samedi afin de répondre à une pénurie de personnel que subit actuellement le CISSS Côte-Nord. À la manière d’un «speed-dating», tous les candidats reçus avaient dix minutes pour séduire les recruteurs.

Rebaptisé «speed-dotation», l’évènement a donné la chance à quiconque voulant œuvrer dans le milieu de la santé et des services sociaux de prouver qu’ils sont la perle rare que recherche le CISSS.

«Il y a un savoir-faire qu’on recherche, mais il y a surtout un savoir-être. On veut des gens qui ont de belles attitudes, des gens qui sont en relation d’aide», révèle la chef de service aux relations de travail et affaires juridiques du CISSS Côte-Nord, Vicky Lapierre.

Outre leur savoir-être, les candidats doivent aussi prouver leur savoir-faire en apportant tout document pertinent tels que diplôme, curriculum vitae, références, etc.

Porte d’entrée
Les possibilités d’emplois sont diversifiées : agente administrative, agent d’intervention, auxiliaire familial, cuisinier, éducateur spécialisé, infirmière auxiliaire, infirmière et infirmière clinicienne, préposé aux bénéficiaires, préposé au service alimentaire et préposé à l’entretien ménager.

Les personnes sélectionnées seront placées sur une liste de remplacement qui leur garantit des quarts de travail pour une période minimale de six mois. Si l’activité n’assure pas un poste permanent, elle demeure une belle porte d’entrée au CISSS Côte-Nord.

Innover
«Nous nous sommes dit : «Pourquoi pas aller à la rencontre des gens, les inviter à venir nous voir, innover, faire les choses différemment», explique Vicky Lapierre. En effet, l’évènement est un nouveau concept pour le CISSS qui souhaitait explorer une nouvelle technique de recrutement.

Sur place, les gens ont été accueillis et ont reçu une courte description de l’organisation, du profil d’employé recherché ainsi que des métiers disponibles. Ensuite, les candidats ont eu dix minutes pour expliquer pourquoi ils devraient être engagés en faisant part de leurs talents, de leurs qualités et de leurs expériences professionnelles.

Une fois ces étapes franchies, les candidats qui auront attiré l’attention des recruteurs ont été convoqués, dans la journée même, à une deuxième entrevue plus longue qui pourrait éventuellement déboucher sur une proposition d’embauche.

Partager cet article