Grève générale illimitée dans l’industrie de la construction

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 24 mai 2017
Temps de lecture :

Les travailleurs de la construction partout au Québec ont déclenché mardi à minuit une grève générale illimitée et ceux de la Côte-Nord n’y font pas exception.

Mercredi, des dizaines d’ouvriers de Sept-Îles ont fait du bruit au coin du boulevard Laure et Smith. «Les employeurs nous demandent de sacrifier du temps avec nos familles pour être disponible au travail. Il y a des limites à ne pas dépasser et elle est atteinte», a déploré le porte-parole de l’Alliance syndicale, Michel Trépanier.

La dernière grève de l’industrie de la construction remonte à 2013. Selon la partie syndicale, les mêmes enjeux sont en cause en 2017 et donc, «la grève ne peut pas surprendre les patrons». «Les mêmes demandes, la même fermeture et la même arrogance ne pouvaient que nous amener au même résultat», a indiqué M. Trépanier. Les conventions collectives sont échues depuis le 30 avril.

Le leader syndical de l’Union des opérateurs de machinerie lourde, Bernard Gauthier, était aux côtés des travailleurs mercredi, mais n’accordera pas d’entrevue. La grève de la construction touche tous les secteurs de l’industrie. Sur la Côte-Nord, quelque 6000 travailleurs œuvrent dans la construction.

L’Alliance syndicale rappelle «qu’il est important que toutes ces actions se fassent dans le calme et le respect». La ministre du Travail, Dominique Vien, maintient qu’elle est prête à déposer une loi spéciale pour forcer un retour au travail.

Partager cet article