Bon voyage Arthur: Une vision juste de la maladie d’Alzheimer

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 22 janvier 2017
Temps de lecture :

On aperçoit ici la plupart des comédiens locaux figurant à la distribution de Bon voyage Arthur. Une pièce de théâtre qui aborde la délicate thématique de l’Alzheimer.

Sept-Îles – Présentée conjointement par la Société Alzheimer de la Côte-Nord et la Troupe Sans Détour, Bon voyage Arthur fera l’objet de deux représentations, les 26 et 27 janvier à 19h30 à l’Auditorium du Cégep de Sept-Îles. Écrite par Bernard Fortin, elle aborde de manière concrète les conséquences de cette maladie dégénérative pour la personne atteinte autant que pour son entourage.

À l’emploi de la Société Alzheimer Côte-Nord (SACN) à titre de conseiller aux familles, Jean Lévesque est l’un des instigateurs de cette production théâtrale. Un projet  auquel il accorde une très grande importance. «C’est un intéressant moyen de se faire connaître. Nos services sont encore méconnus de plusieurs, soulève-t-il. Ils s’adressent autant aux personnes atteintes qu’aux proches. Autant l’un que l’autre n’a pas à souffrir en silence. Cette maladie n’a en soi rien de honteux.»

Le théâtre étant un véhicule utilisé pour en arriver à transmettre une information de qualité sur l’Alzheimer et tous les impacts sociaux qui en découlent. «À ces débuts, les symptômes  sont parfois subtils. Si ce n’est pas diagnostiqué, ça peut finir par causer des frictions entre la personne atteinte et ses proches. À tout le moins, une certaine irritabilité, tient-il à préciser. Il ne faut pas mettre tout le blâme sur la personne atteinte, mais bien sur la maladie. Je suis conscient que ce n’est pas toujours évident.»

La pièce est construite en trois étapes afin de suivre l’évolution complète de la maladie qui s’accompagne de multiples deuils. «Les gens doivent réaliser l’importance d’utiliser les services et les ressources qui sont mises à leur disposition. Quand on a la bonne information en main, on peut plus facilement agir convenablement, insiste-t-il. Les proches ont besoin de moment de répit et même de dialoguer entre eux. Ce n’est pas un luxe. Il ne faut surtout pas qu’ils en arrivent à l’épuisement.»

Au service de sa communauté

Comme elle l’a fait auparavant, la Troupe Sans Détour s’est mise à nouveau au service d’un organisme communautaire. «La Société Alzheimer nous a sollicités. Nous n’avons aucunement hésité. C’est là notre rôle. Oui, Bon voyage Arthur est une pièce que nous avions déjà présentée il y a plusieurs années, mais son contenu a été complètement retravaillé. Tout a été validé pour s’assurer de transmettre la bonne information sur cette maladie», avance son président, Léo Bouchard.

Une production théâtrale qui met en vedette huit comédiens locaux soit Mélanie Girard, Magella-Pierre Poirier, Léo Bouchard, Pascale Joseph, Claudia Pelletier, Claude Roberge, Caroline Desrosiers Gagnon et Jean Lévesque. Une collaboration a aussi été établie avec certains membres du collectif La Chansonnerie de Sept-Îles, un regroupement d’auteurs-compositeurs-interprètes à Sept-Îles. Ils ont accepté de travailler gratuitement à la création de six pièces qui sont la trame musicale de ce spectacle.

Au coût de 10$, les billets sont en vente auprès des comédiens, dans les bureaux de la Société Alzheimer Côte-Nord au 373, avenue Jolliet à Sept-Îles et à la porte lors de l’une ou l’autre des représentations

Partager cet article