Musée régional de la Côte-Nord: La ceinture fléchée à l’honneur

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 08 octobre 2016
Temps de lecture :

Jusqu’au 8 janvier 2017, le Musée régional de la Côte-Nord est l’hôte de l’exposition «Le fléché au bout des doigts» du Centre d’interprétation de la culture traditionnelle Marius-Barbeau. Une opportunité pour les Nord-Côtiers de découvrir ou redécouvrir ce savoir artisanal phare du Québec.

Portée par les hommes et associée à la traite des fourrures, la ceinture fléchée a été désignée, en février 2016, par le ministère de la Culture et des Communications du Québec comme l’un des éléments importants du patrimoine québécois. «Pour savoir qui on est, il est impératif de connaître son histoire. La ceinture fléchée revêt toute son importance dans la construction de l’identité québécoise. On ne peut pas en nier son importance», avance le directeur général du Musée régional de la Côte-Nord, Christian Marcotte.

Une technique amérindienne qui a été très populaire au 18e et au 19e siècle. «Les voyageurs qui partaient vers le Nord portaient tous la ceinture fléchée pour se protéger du froid. Ils l’utilisaient également comme support lombaire pour transporter de lourdes charges, explique-t-il. Elle est issue d’un savoir-faire qui nous est propre. Même si c’est là une technique parfois oubliée, elle est encore pratiquée dans différents cercles de fermières au Québec et le Bonhomme Carnaval l’arbore fièrement.»

Dans cette exposition, les visiteurs ont l’opportunité de visionner un documentaire de douze minutes et de consulter des documents sur l’histoire de la ceinture fléchée et son évolution, ainsi qu’admirer de très belles pièces récentes ou anciennes confectionnées par des artisans québécois. Le tout étant mis en valeur de manière ludique et originale.

Partager cet article