Le mardi, la soirée des Poules de luxe!

Par Sylvain Turcotte 12:00 AM - 04 octobre 2016
Temps de lecture :

Notre sport national plait à la gent féminine! Les Poules de luxe ont l’ambition de prendre part à quelques tournois cette année.

Certaines sont des «hockey mom», ces mères qui ont fait des arénas leur deuxième résidence, après la maison, pour voir leur enfant se donner sur la glace. D’autres sont là pour essayer et pour s’amuser. Et le plaisir, c’est ce qui rassemble les Poules de luxe, la gent féminine qui a sa case horaire à l’aréna Conrad-Parent, les mardis, tard en soirée. Elles en sont à une deuxième année, année qui aura débuté plus tôt, et déjà avec de plus grandes ambitions.

«Il y a beaucoup de nouvelles filles, de tous les âges, et de tous les calibres. Pour certaines, c’est la première fois», a mentionné Marie-Hélène Cloutier Duguay, responsable des Poules de luxe cette année. Pour elle, ça a débuté l’an dernier. «J’ai eu la piqure», a-t-elle indiqué.

Leur soirée de hockey du mardi les fait sortir de leur routine, et même si c’est tard, elles sont toujours autant présentes. Elles sont une vingtaine de régulières, sans compter les remplaçantes ou celles qui se pointent à l’occasion. «Notre but ultime, c’est d’avoir du plaisir, et l’ambiance est là. Et on essaie d’être mieux structuré», a-t-elle précisé.

Les Poules de luxe comptent sur l’aide de Karl Bellavance, qui s’est offert de les entraîner. En ce début d’année, la pratique domine avec un bon quarante minutes, pour finir l’heure avec un match. Avec le temps, les données s’inverseront. Si tout se passe bien, ça se transformera peut-être un jour en une ligue féminine. «C’est le souhait, mais une étape à la fois», a mentionné Marie-Hélène.

Tournoi!

Les filles ont de l’ambition. Avant même d’enfiler les patins pour le premier soir le 20 septembre, elles parlaient déjà de tournois sur leur groupe Facebook. «C’est sûr qu’on en fait», a clairement dit la responsable lors de l’entretien avec le journal. Elles lorgnent une participation au Tournoi Sébastien Gauthier à Sacré-Cœur (4 au 6 novembre). Un à Alma est aussi dans les plans. Elles comptent aussi répéter leur expérience du Tournoi Équipements Nordiques/Karl Dykhuis de Sept-Îles en février, même si elles affrontent des hommes en classe Participation.

S’il est peut-être trop tard pour rêver à l’équipe nationale, il ne l’est certainement pas pour joindre les Poules de luxe!

Partager cet article