Festival de la Famille: Les festivités reprennent à Havre-Saint-Pierre

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 20 juillet 2016
Temps de lecture :

Sous le signe de la continuité, la 18e édition du Festival de la Famille prendra son envol le 21 juillet. Une programmation mariant à nouveau le sport à la culture qui comporte quelques nouveautés, dont la danse en ligne, une course de 1 km, 5 km ou 10 km, ainsi qu’une démonstration de karaté de style Shotokan.

«On essaie toujours d’amener du nouveau. Ce n’est pas toujours le cas, car on considère qu’on a en main une formule gagnante, indique le président de son comité organisateur, Roch Boudreau. Comme on l’a fait auparavant, on débute avec une soirée pour adultes, le 21 juillet. Cette année, le disco sera à l’honneur avec le groupe Sékence Disco. Pour l’occasion, on invite les gens à se costumer comme à cette époque.»

Des activités variées

Les 22 et 23 juillet, le site du festival s’animera à compter de 10h par la présence de jeux gonflables, d’amuseurs publics, d’un service de maquillage pour enfants, de l’activité «Tatoo ton parc» de Parcs Canada et de jeux aquatiques. Les adultes ne sont pas laissés-pour-compte puisque diverses activités sportives s’y dérouleront, dès midi, dont un jeu libre de Mississippi, un tournoi de pétanque, un tournoi de fer, un tournoi de volleyball et de la danse en ligne. L’une des nouveautés de cette 18e édition qui devrait susciter beaucoup d’intérêts de la part des festivaliers.

Dès 16h30, le 22 juillet, l’activité «Au festival, on bouge» offrira la possibilité aux gens de courir sur une distance de 1 km, 5 km et 10 km. Plus tard en soirée, les organisateurs effectueront l’ouverture officielle du festival et inviteront par la suite la population à assister à un spectacle pyromusical. L’un des moments les plus populaires de cette fête familiale qui se clôturera par une soirée sociale mettant en vedette Le Keven Band, Claude Cormier, Pier-Luc Decoste et Sékence.

La soirée du 23 juillet s’annonce sous le signe d’humour par la présentation de deux spectacles avec Dominick Léonard et Mathieu Gratton. «On varie d’une année à une autre. Cette année, on a opté pour l’humour. On le fait pour rejoindre autant les adultes que les enfants. (…) On arrive à attirer de plus en plus de gens de l’extérieur. On a aussi certains anciens résidents qui en profitent pour prendre des vacances à ce moment-là et revenir au bercail», constate M. Boudreau.

Un défi constant

En raison d’une conjoncture économique moins favorable, le comité organisateur a dû se résigner à faire certains choix déchirants. Les ressources financières étant davantage limitées. «On a coupé là où on le pouvait. Il faut dire qu’on est toujours à la merci de la température. On se croise les doigts pour que la météo joue en notre faveur. Notre seul but est de faire une fête qui s’autofinance. S’il y a des profits, on l’investit sur le site. C’est toujours ce qu’on a fait. On a la population derrière nous», lance-t-il.

Cette année, les festivités prendront fin par le Défi Festi-Fly, le 23 juillet à 16h, qui consiste en une course de petits avions. Une activité qui vient remplacer la traditionnelle course des petits bateaux. La programmation complète du Festival de la Famille peut être consultée au www.festivaldelafamille.com.

Partager cet article