Usine de biocarburant: Une annonce le 13 juillet

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 17 juin 2016
Temps de lecture :

Le ministre responsable de la Côte-Nord, Pierre Arcand, est de passage à Sept-Îles aujourd’hui. Devant les membres de la Chambre de commerce, ce midi, il a présenté un résumé de la Politique énergétique 2030 et annoncé qu’il y aura une annonce dans la région en juillet concernant l’usine de biocarburant que souhaite construire le Groupe Rémabec à Port-Cartier.

La Politique énergétique 2030 a été élaborée en tenant compte du «courant de décarbonisation de l’économie», une «voie favorable pour le Québec» en raison de ses ressources d’énergie hydraulique. La politique promet entre autres d’augmenter de 15% l’efficacité énergétique, réduire de 40% l’utilisation de produits pétroliers et d’augmenter de 50% l’utilisation de bioénergie.

À ce sujet, M. Arcand a indiqué à la mairesse de Port-Cartier, Violaine Doyle, qu’un bon pas sera entrepris en ce sens le 13 juillet avec une annonce en lien avec le projet de biocarburant du Groupe Rémabec. L’entreprise souhaite récupérer les résidus forestiers de son usine de sciage et de ses sites de coupe pour en faire de l’huile pyrolytique qui peut être utilisé comme carburant à la place d’énergie fossile.

«Nos forêts ont servi pendant des années à produire du papier et du bois de construction», a mentionné Pierre Arcand. Cependant, avec le déclin de la production de papier, les entreprises forestières se doivent de développer une «industrie à caractère beaucoup plus énergétique».

Le ministre Arcand s’est également réjoui du réinvestissement du gouvernement dans le projet de gaz naturel Bourque en Gaspésie. Pétrolia et Tugliq comptent alimenter en gaz naturel la Côte-Nord à partir de ce gisement. «Tant mieux s’il y a un compétiteur», a affirmé le ministre en mentionnant que Gaz Métro fournira par camion ce type d’énergie dans le cadre d’un projet-pilote avec ArcelorMittal à Port-Cartier.

Partager cet article