CPE : Chaîne humaine devant le Jardin des rêves

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 27 janvier 2016
Temps de lecture :

Des parents de Sept-Îles ont protesté ce matin, contre les nouvelles compressions budgétaires annoncées par le gouvernement en encerclant le Centre de la petite enfance (CPE), Jardin de rêve.

Selon le CPE Sous le bon toit (bureau coordonnateur), les coupures supplémentaires de 120 millions $ réclamés par Québec représentent 12% du budget d’une installation de 60 places.

«Pour nous, il s’agit de plus de 190 000 dollars qui seront coupés dès la nouvelle année financière (…) On ne sait plus comment on va faire, c’est le volet pédagogique et les services directs aux enfants qui vont être affectés. C’est un jour sombre», a mentionné la directrice générale, Danielle Maloney.

L’objectif de la chaine humaine est de démontrer au gouvernement libéral le mécontentement de la population face aux compressions exigées. Une marche de mobilisation pourrait aussi être organisée à Sept-Îles le 7 février, en même temps que le grand rassemblement de Montréal.

Le CPE Sous le bon toit (bureau coordonnateur) offre des services éducatifs à plus de 130 enfants en installation et 500 en milieu familial.

 

 

Partager cet article