Vigneault a faim!

Par Sylvain Turcotte 12:00 AM - 07 avril 2015
Temps de lecture :

Même s’il n’en est qu’à sa deuxième année en CrossFit, le Cayen d’origine Alex Vigneault se retrouve encore une fois au sommet de sa discipline. Il vient de boucler les essais au premier rang au Canada Est pour la qualification qui s’est tenue sur cinq semaines en février et mars.

S’il a dominé sa région, Alex Vigneault se réjouit de son classement mondial, une 19e place, une grosse amélioration par rapport à l’an dernier (103e). « Je visais mondialement le top 30, surtout que j’ai pas mal consacré mon année au CrossFit », a-t-il laissé savoir.

La prochaine étape, c’est du 23 au 25 mai prochain, avec la Super Régionale, qui se déroulera à Hartford, au Connecticut. L’athlète de Havre-Saint-Pierre, maintenant dans la région de Québec, fera la lutte non seulement aux Canadiens de l’Ouest, mais aussi aux meilleurs du Nord-Est des États-Unis.

Plus de participants veut aussi dire quelques places de plus pour les CrossFit Games, le rendez-vous majeur. L’an dernier, Vigneault avait pris le troisième rang, ratant sa sélection par une position. Cette année, cinq hommes seront retenus. « Il y a plus de places, mais il y a plus de bons gars. »

Après avoir raté de peu l’an passé, Alex Vigneault aimerait bien être des CrossFit Games 2015. « Je ne peux pas dire que je vais y aller, mais ça serait de mentir de dire que ce n’est pas mon objectif. Ce qui s’est passé l’an dernier, ça m’a donné faim, mais j’ai beaucoup de travail à faire », a mentionné celui qui a pris le troisième rang lors du « Best of the best », une compétition canadienne, et gagné le Zoo Battle, une compétition au Québec.

Les participants sauront, fin avril, début mai, les épreuves qui les attendent pour la compétition en mai. « Si tu n’es pas bon dans une épreuve, trois semaines plus tard tu ne seras pas plus bon », a souligné Vigneault, qui dit avoir travaillé ses mouvements de gymnastique, aspects qui lui avaient nui l’an passé. « J’ai pris de la force brute et je suis plus constant. »

(Crédit photo : Roger Baz)

Partager cet article