2014 : Année charnière pour la SPCA de Sept-Îles

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 10 Décembre 2014
Temps de lecture :

La direction de la SPCA de Sept-Îles qualifie la dernière année de «charnière» en raison des changements à la direction de l’organisme. La société protectrice des animaux prévoit aussi présenter son plan d’affaires à la Ville pour la construction de nouveaux locaux.

La SPCA Côte-Nord a ouvert ses portes aux médias le 5 décembre. L’année 2014 aura été charnière pour l’organisme en raison du départ à la retraite de la directrice générale Élizabeth Barsalou après 30 ans d’implication et son remplacement par Lucie Dionne.

Les défis de la nouvelle DG seront de mettre en place une équipe de travail efficace, de rationaliser les dépenses d’opération, de mettre à niveau toutes les facettes de l’administration de l’organisme et d’augmenter l’implication de la SPCA dans la collectivité. La réalisation d’un projet de nouveaux locaux fait également partie des nouvelles missions de Mme Dionne.

Selon le président du conseil d’administration de l’organisme, Pierre Asselin, de nouveaux locaux sont nécessaires pour répondre aux nouvelles normes ministère de l’Agriculture (MAPAQ) et pour pallier au problème de surpopulation. «Des locaux plus grands, mais surtout mieux adaptés. Le MAPAQ a émis de nouvelles exigences. Ce sont des normes qui nous sont difficiles à atteindre dans nos présents locaux», a mentionné M. Asselin.

La SPCA a également engagé cette année une médecin vétérinaire, Jennifer Blanchard, qui occupera le poste de directrice aux soins animaliers. «Ça faisait longtemps qu’on voulait se prévaloir des services d’un vétérinaire», a expliqué Pierre Asselin. Depuis les trois dernières années, le nombre d’euthanasies a diminué chez les chats et les chiens. Durant la même période de temps, le nombre d’adoption a légèrement augmenté pour les chiens et est resté stable chez les chats.

La Ville de Sept-Îles est le principal partenaire financier et matériel de la SPCA Côte-Nord. L’organisme a terminé son année financière 2013 avec un excédent de 1328$, ce qui est comparable à l’année 2012.

(Photo : Le Nord-Côtier)

Partager cet article