Marie-France Rochette: Un hommage rendu à une pionnière du milieu culturel

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 26 septembre 2014
Temps de lecture :

Dans le cadre des Journées de la culture, la Chapelle du Vieux-Poste de Sept-Îles sera l’hôte d’une activité de lancement d’un CD, le 26 septembre à 19h. Un projet mené par Jacques Proulx rendant un vibrant hommage en musique à une figure marquante du paysage culturel nord-côtier qui s’est éteinte en 1994, Marie-France Rochette.

Initié en 2008, le projet d’un CD rendant hommage à Marie-France Rochette a pris plus de six ans à se concrétiser pour des raisons diverses. Au cours des six derniers mois, Jacques Proulx a investi beaucoup de son temps à sa concrétisation.

«J’ai eu la chance de la côtoyer à plusieurs reprises. On a travaillé ensemble sur plusieurs projets. J’adore son aspect créatif et sa poésie. C’est une femme qui a fait beaucoup de mise en scène. Son apport à la culture touchait à diverses facettes», soulève-t-il.

Avec l’aide d’Alain Aubé, l’ancien agent de développement du Centre des arts de Baie-Comeau et pianiste, les textes de Marie-France Rochette ont été mis en musique. «L’idée a germé de lui rendre hommage en musique. Grâce à une subvention, je me suis associé à plusieurs musiciens et talents locaux pour l’enregistrement de ce CD en 2007-2008, précise Jacques Proulx. Un projet qui a été mis sur la glace pendant un bon moment pour des raisons administratives et que j’ai fait revivre, il y a six mois environ. Mon fils, Antoine, m’a prêté main-forte pour la réalisation de la pochette.»

Composé de 19 chansons, ce CD est le résultat de la collaboration entre plusieurs artistes et musiciens locaux, dont Caroline Castonguay, Sylvie Pelletier, Marie-Andrée Landry, Jean-Claude Rochette et Kathia Rock. On y retrouve également la collaboration de Medih Kamoun et Celso Machado. Un élément qui contribue à apporter une couleur particulière aux textes de cette auteure et metteuse en scène nord-côtière.

«J’ai rencontré Celso Machado lors de son passage à Sept-Îles. C’est un percussionniste de talent. Je l’ai invité à collaborer à une chanson à saveur bossa-nova et, à mon plus grand plaisir, il a accepté de relever le défi», enchaîne celui qui a choisi d’en effectuer le lancement à la Chapelle du Vieux-Poste de Sept-Îles, un endroit qu’il trouve des plus appropriés pour l’événement, en raison de son aspect convivial et intime.

Marie-France Rochette (Photo : courtoisie)

Partager cet article