Fausse alerte à la bombe au pont du 12 miles

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 10 septembre 2014
Temps de lecture :

Une alerte à la bombe a créé tout un émoi hier vers 20h15, alors qu’un individu a menacé de «faire sauter» le pont du 12 miles, que traverse le chemin de fer de QNS&L. Les opérations ferroviaires de la Compagnie minière IOC ont été interrompues sur le champ, a expliqué la porte-parole de Sûreté du Québec, Nathalie Girard.

«C’est priorité numéro un ce genre d’appel, soutient-elle. C’est pris très au sérieux et tous les trains ont été arrêtés.» Ce n’est que ce matin vers 8h que la société minière a repris ses activités après que l’enquête policière eut conclu qu’aucun engin explosif ne se trouvait dans le périmètre. «Les inspections ont permis de constater que ce n’était pas fondé».

La Sûreté du Québec tente toujours d’identifier la personne qui a logé l’appel aux autorités. «Des accusations au criminel pourraient être déposées, c’est très grave, on parle de méfaits publics», a affirmé Mme Girard.

La Compagnie minière IOC ne souhaite pas commenter l’affaire pour l’instant. Le pont du 12 miles est situé à une vingtaine de kilomètres de Sept-Îles.

(Photo: archives)

Partager cet article