Des citoyens se plaignent de la présence de bull-terrier

Par 12:00 AM - 09 septembre 2014
Temps de lecture :

Karol-Ann Connolly, Jacob Richard et l’expert en comportement canin, Stéfan Marchand, entourent Boomer et Boss.

À la suite de plaintes logées par des citoyens, la Ville de Port-Cartier a décidé de faire un rappel des détails de son règlement municipal qui interdit la présence de certaines races de chiens sur son territoire. Aucun cas de morsures n’a néanmoins été rapporté dans le secteur.

Le règlement datant de 2004 stipule que tout chien de race bull-terrier, staffordshire bull-terrier, american bull-terrier ou american staffordshire terrier «constitue une nuisance» et est prohibé sur le territoire de Port-Cartier.

«S’il y a en a, qui ont des races comme ça, ils doivent trouver un moyen qu’ils ne se trouvent plus sur notre territoire», a indiqué la mairesse de Port-Cartier, Violaine Doyle. Les chiens ne doivent pas non plus être issus d’un croisement entre ces races ou posséder des «caractéristiques substantielles».

Dans les dernières semaines, des citoyens ont manifesté des inquiétudes face à la présence de ce type de chien au sein de la municipalité. «Nous avons eu des plaintes, les gens étaient inquiets et nous avons trouvé qu’il était important de rappeler le règlement et d’abord de s’assurer que nous en avions un», a expliqué Mme Doyle. Moins d’une dizaine de plaintes auraient été formulées. Aucun cas de morsure n’a été rapporté.

Pas de révision
Bien que ce règlement fasse l’objet de beaucoup de questionnements à l’échelle provinciale actuellement, il n’est pas dans l’intention de la municipalité d’amorcer une réflexion sur son contenu.

«Il va dans le sens de ce que les personnes nous avaient indiqué comme étant à faire. On nous avait même déposé une liste de je ne sais pas combien de municipalités qui ont ce règlement-là», a dit la mairesse. «Pour l’instant, ça ne va pas dans le sens de l’enlever, ça, c’est clair.»

(Photo: Facebook)

Partager cet article