Chargez: À fond dans le rock

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 11 juillet 2014
Temps de lecture :

Composé de trois Septiliens, la formation Chargez s’apprête à faire un retour remarqué sur disque.

Dans le cadre du Vieux-Quai en Fête, «Chargez» se produira, ce soir à 19h30, sur la scène Loto-Québec. Une prestation qui s’annonce énergique puisque la formation dispose d’un répertoire composé de chansons originales en français à la sonorité rock plutôt lourde. Une musique teintée par de multiples influences.

Visiblement emballés par l’opportunité de se produire sur une scène extérieure, les membres de la formation entendent définitivement mettre le feu aux planches. «On adore faire des «shows» extérieurs. On s’est produit au Festival de Clarke City et ça demeure l’une de mes plus belles expériences à ce jour», soutient la chanteuse du groupe, Marie-Michèle Cyr.

Pendant sa prestation d’une durée de 60 minutes, le groupe proposera des chansons de son premier disque ainsi que de celui à venir. Ses membres disposant désormais de tout l’équipement technique pour en assurer sa production.

«On fait du gros rock pesant. C’est de l’énergie pure. On se donne à fond. On a une belle chimie ensemble. Notre musique ressemble à du Corbeau sur la coke», lance-t-elle avec un brin d’autodérision. «On a toutefois certaines chansons un peu plus relax.»

Disposant d’un répertoire varié, le groupe a participé à la fin mai, à la plus récente édition d’Envol et Macadam. Une expérience qui lui a permis de se forger un bon réseau de contacts. «La plupart étaient des groupes de la place. Notre prestation a été très appréciée du jury. Le niveau était haut. On revient très enchanté de cette expérience», soutient-elle.

«Le fait qu’on chante en français nous permet de nous démarquer. On y garde nos influences des années 80. Les gens doivent s’attendre à ce que ça déménage», explique-t-elle. «Notre rock est teinté de multiples influences. Ça va selon nos humeurs. Le processus de création est spécial. La musique vient très souvent avant les paroles. Malgré nos obligations respectives, on pratique à l’année.»

Lorsqu’elle écrit des chansons, la chanteuse puise son inspiration d’expériences personnelles qu’elle s’amuse à amplifier. «J’y vais souvent avec le «feeling». Je n’y raconte pas seulement ma vie. C’est très souvent inventé. Parfois, j’écoute des films et je pense à autre chose. J’écoute de la musique et le son me met dans un état qui me mène ailleurs», indique celle qui dispose d’une énergie incroyable sur scène.

«Si vous avez aimé Offenbach et les vieilles chansons de Corbeau, je suis convaincue que vous apprécierez notre prestation. Il n’y a pas d’artifice. Ce qu’on met sur disque est fidèle à ce qu’on présente sur scène. On a hâte d’aller à votre rencontre et l’on espère que vous serez nombreux à répondre à l’invitation.»

(Photo : Sébastien Miousse)

Partager cet article