Labrador Iron Mines suspend ses activités pour 2014

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 03 juillet 2014
Temps de lecture :

Pier-Luc Berthelot et Patrick Vollant, gagnants 2×2 Hommes Récréation Division 1

La baisse du prix du fer force Labrador Iron Mines (LIM) à suspendre ses opérations minières pour le reste de 2014. La société torontoise affiche des pertes nettes de 105 millions $ au terme de l’année financière, qui a pris fin en mars. LIM a expédié 1,7 million de tonnes de minerai via les installations du Port de Sept-Îles en 2013.

Labrador Iron Mines, qui exploite plusieurs gisements près de Schefferville, concentrera ses efforts pour compléter le financement de son projet minier Houston, dont le début de l’exploitation est prévu pour 2015. Rien d’autre n’est à l’agenda d’ici la fin 2014 mise à part l’exploration du dépôt Howse, qu’elle possède avec Tata Steel Minerals Canada.

La chute du prix du fer, qui est récemment tombé sous la barre du 100$ la tonne, combiné à des problèmes de qualité du minerai et des coûts élevés d’opération sont à l’origine de la décision de la société, explique le président et chef de la direction, John Kearney. LIM n’exclut pas réduire davantage son développement si les investissements ne sont pas au rendez-vous, dans l’avenir.

Le syndicat pas surpris
Le permanent du Syndicat des Métallos, Gilles Ayotte, qui représente les trois employés de la minière à Sept-Îles n’est pas surpris de la nouvelle, compte tenu la situation actuelle du marché du fer. «Avec un prix comme celui-là, l’avenir de Labrador Iron Mines est incertain», a fait valoir M. Ayotte. «C’est une comme une compagnie virtuelle, elle n’a construit aucune infrastructure, tout est fait par des sous-traitants.»

Les dommages collatéraux seront d’ailleurs plus ressentis chez les entreprises qui offraient des services, selon lui. L’an dernier, LIM embauchait 370 travailleurs. Ce nombre avait été diminué à 60 en janvier puis à 30 un mois plus tard, selon La Presse canadienne.

La société emprunte depuis le début de son exploitation, les installations portuaires et ferroviaires la compagnie IOC à Sept-Îles. LIM a investi 13 millions $ dans la construction du quai multiusager pour y expédier sa production future.

(Photo : courtoisie – Compagnie minière IOC)

Partager cet article