« L’énergie, c’est là que tu vas la chercher » – Jules Côté

Par Sylvain Turcotte 12:00 AM - 16 juin 2014
Temps de lecture :

Le mot «défi» du Grand Défi Pierre Lavoie – Le 1 000 km a pris tout son sens lors de l’édition 2014 de l’événement. La pluie, le froid et le vent n’ont pas épargné les 1 000 cyclistes qui ont pris part à ce grand rassemblement qui prône les saines habitudes de vie. Le soleil se sera véritablement pointé pour les derniers kilomètres conduisant à l’arrivée au Stade Olympique dimanche au bout de pratiquement quatre jours de dépassement de soi.

Malgré les caprices de la météo, Équipe Aluminerie Alouette de Sept-Îles avec comme cyclistes Jules Côté, Pascal Germain, Martin Desrosiers, Charles-André Nadeau, Dave Rodgers et Sébastien Scherrer, contraint au VR tôt dans l’aventure en raison d’une blessure, ne retient que du bien.

«La température a été assez spéciale, mais c’est ça le Défi, il faut s’attendre à toutes les conditions», a fait savoir le capitaine du groupe, Jules Côté. «Nous sommes tous contents. C’est de toute beauté ce qui se fait dans les villes pour nous accueillir. L’énergie, c’est là que tu vas la chercher. Le mouvement mis en place par Pierre Lavoie prend de plus en plus d’ampleur. C’est quelque chose de bon pour la société. Les gens sont conscients que ce qu’il fait à un impact. Nous, nous faisons les efforts, les bénévoles supportent la cause et la population se mobilise», a-t-il enchaîné dimanche soir, quelques heures après l’accomplissement.

Moment touchant!
Il ne fait aucun doute que le passage du Grand Défi Pierre Lavoie – Le 1 000 km à Lac-Mégantic, ville touchée par une terrible tragédie ferroviaire il y a près d’un an, a été marquant. «Là-bas, il faut le voir pour le croire. C’est un choc, mais nous n’avons pas senti le désespoir chez les gens. Ils avaient tous le sourire», a souligné M. Côté, parlant également de l’arrêt à Donnacona comme aussi d’un moment marquant, en raison de la tenue du Relais pour la vie, avec une centaine de survivants du cancer.

Une première
Membre d’Équipe Aluminerie Alouette pour une deuxième année, Dave Rodgers a pu donner ses premiers coups de pédale pour quelques étapes, en raison de la blessure à Sébastien Scherrer, confiné alors à agir comme conducteur du VR. Rodgers a apprécié être au cœur de l’événement. «C’est incroyable comme feeling. Ma première « run » a été de nuit et il ne mouillait pas», a-t-il laissé savoir. S’il a une place l’an prochain, il n’hésitera pas à en profiter.

Photo : Cinq des six membres de l’Équipe Aluminerie Alouette, soit Martin Desrosiers, Pascal Germain, Jules Côté, Charles-André Nadeau et Dave Rodgers, au Stade Olympique, le lieu final de 1 000 km de vélo. (Absent sur la photo : Sébastien Scherrer) (Photo : Courtoisie)

Partager cet article