Côte-Nord : Yves Bolduc effectue sa première tournée de la région

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 02 juin 2014
Temps de lecture :

Le nouveau ministre responsable de la Côte-Nord, Yves Bolduc, prévoit faire progresser rapidement l’épineux dossier de la mobilité provinciale de la main-d’œuvre en travaillant de concert avec son collègue du Travail, Sam Hamad. De passage à Sept-Îles et Baie-Comeau la semaine dernière, le ministre Bolduc promet d’ailleurs d’en faire une priorité.

Yves Bolduc prévoit étudier les recommandations issues du rapport de la Table régionale Côte-Nord sur la main-d’œuvre dans les secteurs industriels et de la construction, déposé tout récemment auprès du ministre du Travail, Sam Hamad. «Dans le rapport, il y a des mesures qui peuvent être appliquées à court terme, je vais m’assoir avec mon collègue pour voir ce qui pourrait être fait pour que rapidement les gens puissent avoir accès aux emplois», a-t-il fait valoir lors d’un point de presse, vendredi.

M. Bolduc croit par exemple que la création d’une banque de travailleurs disponibles pourrait être une solution envisagée. «Ce qu’on favorise c’est que lorsqu’il y a des emplois et des gens compétents disponibles, c’est d’offrir ces emplois-là à ces gens-là en premier», explique-t-il. Selon lui, la communication entre les différents canaux doit être améliorée. «Ce sera un des dossiers prioritaires auxquels nous allons nous attaquer», a affirmé le ministre.

Mine Arnaud
En visite à Sept-Îles, le ministre Bolduc a rencontré tant les groupes citoyens en défaveur du projet Mine Arnaud que des organisations favorables au projet minier d’apatite. «Si le projet est bon, j’espère qu’il va se réaliser et à des conditions acceptables. Je suis très fort sur le développement durable et puis, ces projets-là peuvent réussir», a-t-il mentionné.

Yves Bolduc base du même coup ses compétences sur ses expériences passées alors qu’il agissait à titre de directeur du centre de santé de Val-d’Or, au moment où Osisko planchait sur le projet de Malartic. «Quand c’est fait en collaboration avec le promoteur, on peut avoir de beaux succès, donc je vais offrir mon aide pour être un intermédiaire», a-t-il dit.

Visites régulières
Yves Bolduc prévoit visiter la Côte-Nord aux quatre à huit semaines. «Je me vois comme un facilitateur, je veux mettre la politique de côté pour qu’on travaille ensemble», soutient celui qui est aussi membre des comités ministériels du Plan Nord plus et la Stratégie maritime du Saint-Laurent. «La Côte-Nord est la seule région touchée par ces deux projets de développement», a expliqué le ministre.

Yves Bolduc entend également faire avancer le dossier de la desserte de gaz naturel sur la Côte-Nord, un élément «concurrentiel» nécessaire à la région. Aussi ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Yves Bolduc a profité de sa tournée régionales pour rencontrer les directions des cégeps de Baie-Comeau et Sept-Îles.

(Photo : Le Nord-Côtier)

Partager cet article