Une délégation d’élite du CPRCN pour Une route sans fin

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 06 mai 2014
Temps de lecture :

Pour la sixième édition d’Une route sans fin, le Centre de protection et de réadaptation de la Côte-Nord (CPRCN) comptera sur une équipe élite composée de six jeunes et de deux intervenants pour parcourir 165 km en deux jours.

Du 30 mai au 7 juin, environ 200 cyclistes rouleront près de 900 km à travers le Québec, dans le cadre de l’événement Une route sans fin organisé par l’ensemble des centres jeunesse de la province. La délégation élite du CPRCN ira sillonner les quelque 115 km de l’étape de Roberval, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, le 6 juin. Ils reviendront ensuite à Baie-Comeau, le 7 juin, pour y effectuer les 50 km de la randonnée manicoise en compagnie des autres participants du défi régional.

«J’ai fait les six années, en 50 km chaque fois. Il faut savoir que la Route sans fin a surtout été faite pour les jeunes, pour leur donner confiance en eux, pour qu’ils se donnent des défis dans la vie. 50 km c’est quelque chose, c’est six à huit heures de vélo. C’est un effort constant tout le temps et moi j’avais envie de faire le 115 km, parce que c’était une occasion unique de me mettre la barre encore plus haute et d’avoir encore plus confiance en moi», a expliqué l’un des jeunes qui feront partie de l’équipe d’élite du CPRCN.

Ils seront cinq jeunes garçons et une jeune fille à prendre part à ce défi supplémentaire, en compagnie d’Yvon Bérubé et de Marie-Pierre Tremblay, les deux intervenants ayant accepté d’y prendre part. «L’année passée, c’était ma première année à la Route sans fin et, tout de suite, ce que j’ai aimé c’était l’ambiance qui régnait avec les jeunes et les clientèles des différents services. L’encouragement, l’entraide, tout le monde qui part d’un point A pour se rendre à la ligne d’arrivée, je trouvais ça vraiment agréable et ça m’a donné le goût de m’impliquer davantage», a confié Mme Tremblay.

Objectif régional
Contrairement aux éditions antérieures, l’équipe du CPRCN ne sera pas de la caravane provinciale, d’où le désir de miser plutôt sur une équipe d’élite pour la représenter. Bien qu’Une route sans fin ne s’arrête pas dans Manicouagan, les coordonnateurs du volet régional organisent un départ à Baie-Comeau, le 7 juin, pour une épreuve de 50 km effectuée en simultanée avec celle de Lévis. Ils attendent de 150 à 200 cyclistes provenant des différents secteurs couverts par le Centre, notamment une importante délégation de Forestville.

«On a lancé une petite compétition entre nos différents points de service. Au final du trajet, chaque point de service participant à la randonnée va calculer le nombre de kilomètres parcouru par les employés et puis on va faire une moyenne par équipe. L’équipe qui aura la meilleure moyenne va se voir décerner un prix», a lancé Alcide Huard, directeur général du CPRCN, en guise de défi supplémentaire.

Dixième année
«Ça fait dix ans que l’activité tient la route. C’est une activité qui se veut rassembleuse pour l’ensemble des centres jeunesse. C’est de démontrer qu’on est capable d’organiser des activités qui sont sécuritaires pour notre clientèle et d’amener des jeunes qui peuvent avoir certaines difficultés à relever des défis et à aller au bout de leurs limites. C’est quelque chose qui peut leur servir de tremplin dans le futur, pour faire face aux obstacles du quotidien, de développer une persévérance et de surmonter les embûches», a exposé Germain Huot, coordonnateur d’Une route sans fin à l’échelle de la province.

Pour célébrer cette dixième année, une grande fête est prévue à Québec, lors de l’étape finale du parcours de 900 km.

Texte: Gabriel Turpin-Crête

Photo: Les membres du conseil d’administration du CPRCN annonçaient la sixième édition régionale d’Une route sans fin, en compagnie de leurs partenaires. De gauche à droite : Jean Vollant, Geneviève Frigon, Anna Dionne, France Imbeault, Alcide Huard, Yvon Bérubé, Marie-Pierre Tremblay, Dominic Martin et Germain Huot. (Photo : Le Manic)

Partager cet article