Les Gaulois pourront en finir vendredi

Par Sylvain Turcotte 12:00 AM - 17 mars 2014
Temps de lecture :

Les deux premiers matchs de la finale 3 de 5 de la Ligue de hockey Senior AA JRV/Budweiser auraient pu aller d’un côté comme de l’autre. Reste que les Gaulois de Port-Cartier ne sont qu’à une victoire de mettre la main sur la coupe, grâce à leurs victoires de 8-7 vendredi, à la maison, et de 3-2, le lendemain, sur la glace du HC Chivaz de Sept-Îles.

Fort de sa victoire au premier duel, arrachée après avoir comblé un recul de trois buts au dernier vingt, la formation portcartoise, championne du calendrier régulier, a eu droit à une solide prestation de son portier samedi pour se retrouver avec une avance de 2-0 dans la finale au meilleur de cinq.

Si au premier affrontement, les héros ont été les membres du premier trio, qui ont bouclé la soirée avec dix-sept points; six pour Jean-François Landry (4-2) et Nicolas Mayrand (2-4) et cinq pour Jason Bernatchez (0-5), le lendemain, c’est Joël Grondin qui a volé la vedette, frustrant les joueurs du HC Chivaz a plus d’une occasion.

«Il n’y en aura pas de facile. Ce sont de belles « games » de séries. Ceux qui ont acheté des billets sont servis», a mentionné l’entraîneur des Gaulois, Alain Desrosiers, au terme du deuxième match. «Autant hier (vendredi) qu’aujourd’hui (samedi), ça aurait pu aller d’un bord comme de l’autre. Le « momentum », tu ne dois pas le perdre», a-t-il ajouté.

Question de jus, question d’opportunisme
Privé de deux piliers à la ligne bleue en Napessis André et Patrick Poirier pour les deux premiers duels, le HC Chivaz a manqué de gaz dans le réservoir vendredi. «Nous avons manqué de jus. Nous avons surexploité la défense. À 7-4, ça aurait supposé être fini, mais il y a eu un relâchement que nous n’aurions pas dû avoir», a allégué Éric Nadeau.

Le lendemain, dans un match serré, le HC Chivaz, même s’il a frappé à la porte des buts plusieurs fois, a manqué d’opportunisme selon son entraîneur-chef. « Grondin a « goalé » un gros match », a-t-il indiqué.

Suite et fin!
Les Gaulois pourront en finir à domicile vendredi (20h), mais Desrosiers ne compte pas le HC Chivaz pour battu. «Ce n’est pas fini. Ils vont travailler jusqu’à la fin, il ne faudra pas lever le pied», a-t-il laissé savoir. «La série n’est pas finie, les gars l’ont dit. Ils comprennent qu’ils sont accotés au mur et qu’ils doivent retenir le positif des deux premiers matchs», a conclu Nadeau. Advenant un quatrième match, il sera disputé samedi au domicile du HC Chivaz. Si la finale se rend à sa limite, le cinquième et décisif match se jouera dimanche à Port-Cartier.

MATCH #1
14 MARS 2014
SEPT-ÎLES : 7 PORT-CARTIER : 8
PREMIÈRE PÉRIODE

1-S-I : Nylan Bouchard
(K. Cox, O. Furlong) 09:12
2-P-C : Jean-François Landry
(S. Watt, N, Mayrand) 16:40
3-S-I : Olivier Furlong
(V. Ouellet) 17:47
DEUXIÈME PÉRIODE
4-P-C : Nicolas Mayrand
(J.F. Landry, J. Bernatchez) 06:59
5-S-I : Kelly Cox
(C. Laflamme, T. Joubert) 08:44
6-P-C : Jordan Deroy
(P.L. Berthelot, S. Watt) 10:25
7-P-C : Jean-François Landry
(N. Mayrand, J. Bernatchez) 12:30
8-S-I : Christian Laflamme
(T. Joubert, L. Arsenault) 12:43
TROISIÈME PÉRIODE
9-S-I : Maxime Hébert
(V. Ouellet) 01:48
10-S-I : Teddy Joubert
(Sans aide) 05:27
11-S-I : Olivier Furlong
(M. Hébert, N. Bouchard) 08:45
12-P-C : Laurin Labbé
(J. Bernatchez, N. Mayrand) 09:40
13-P-C : Nicolas Mayrand
(J.F. Landry, J. Bernatchez) 10:14
14-P-C : Jean-François Landry
(N. Mayrand, J. Bernatchez) 14:46
15-P-C : Jean-François Landry
(J.F. Chouinard, G. Poirier) 16:14
GARDIENS
S-I : Mason Cormier
P-C : Joël Grondin

MATCH #2
15 MARS 2014
PORT-CARTIER : 3 SEPT-ÎLES : 2
PREMIÈRE PÉRIODE

1-P-C : Jean-François Landry
(J.F. Chouinard) 13:00
DEUXIÈME PÉRIODE
2-S-I : Frédéric Arsenault
(L. Arsenault, J.P. Morin) 06:16
TROISIÈME PÉRIODE
3-P-C : Jason Bernatchez
(N. Mayrand, J.F. Landry) 00:58
4-S-I : Nylan Bouchard
(O. Furlong, M. Hébert) 07:25
5-P-C : Philippe Deroy
(J.R. Landry, I. Vandette) 12:42
GARDIENS
P-C : Joël Grondin
S-I : Mason Cormier

Photo : Style orthodoxe ou non, le cerbère des Gaulois Joël Grondin a brillé lors du match de samedi soir. (Photo : Sébastien Miousse)

Partager cet article