Conjoncture difficile : Héli-Excel deviendra Héli-Inter

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 26 février 2014
Temps de lecture :

L’entreprise Héli-Excel ferme ses portes pour laisser place à un nouvel opérateur, Héli-Inter. La nouvelle n’est pas étrangère au départ d’employés-cadres et à la conjoncture économique difficile qui prévaut actuellement à Sept-Îles. Le groupe Allard, propriétaire des deux compagnies, entend reclasser au moins la moitié de la vingtaine d’employés d’Héli-Excel au sein d’Héli-Inter.

Le choix de deux de ses quatre employés-cadres de ne plus occuper leur poste de gestionnaire au sein d’Héli-Excel a été à la base de la réflexion de l’entreprise, qui a finalement opté pour l’implantation de l’opérateur Héli-Inter à Sept-Îles, ce qui leur permet de réduire leur structure et poursuivre leurs activités.

«Nous avons un nombre de postes de gestionnaires à combler pour être règlementaires auprès de Transports Canada», a expliqué la directrice générale d’Héli-Inter, Roxane Allard. «Il est difficile d’attirer de la main-d’œuvre qualifiée à Sept-Îles et le contexte économique étant ce qu’il est, nous avons fait le choix d’établir une sous-base d’Héli-Inter à Sept-Îles.»

C’est que le siège social se trouve à St-Hubert, où des gestionnaires sont sur place. «De cette façon, nous pouvons avoir un gérant de base à Sept-Îles et maintenir nos opérations», a-t-elle ajouté. La société a par ailleurs bon espoir d’embaucher au moins la moitié de la main-d’œuvre d’Héli-Excel en continuant d’opérer sous Héli-Inter.

«C’est un minimum et au fur et à mesure que l’industrie reprendra, on pourra remettre des joueurs», a fait valoir Mme Allard. «Il faut dire que c’est une décision qui nous attriste, mais disons que l’année n’a pas été facile.» Le groupe Allard dit avoir subi les contrecoups du ralentissement de l’industrie minière, qui représente 60% de ses activités. Héli-Excel a enregistré une chute de 50% de son volume d’affaires depuis la dernière année.

Le groupe Allard a opéré Héli-Excel pendant une quinzaine d’années à Sept-Îles.

(Photo : archives – Le Nord-Côtier)

Partager cet article