Municipales 2013: Des surprises du côté de la Minganie

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 04 novembre 2013
Temps de lecture :

Outre le vote serré à Havre-Saint-Pierre, plusieurs municipalités de la Minganie ont réclamé de la nouveauté. Le 4 octobre, deux nouveaux maires ont été élus par acclamation et le 3 novembre, trois autres ont été élus au suffrage universel. Le vent de changement annoncé s’est concrétisé.

À Aguanish, le maire sortant, Richard Noël, qui a été au pouvoir durant 16 ans et qui sollicitait un troisième mandat consécutif, avait hésité à se présenter pour des raisons de santé. M. Noël a perdu ses élections aux dépens du conseiller sortant, André Leblanc. Ce dernier l’a emporté avec 117 votes, soit 54,67% des voix. Yvan Deraps est arrivé en deuxième position avec 53 votes et 24,77% des voix.

Finalement, Richard Noël a obtenu la troisième position avec 44 votes, ce qui représente 20,56% du suffrage. «Ça fait partie du jeu, je vais laisser la poussière retomber et je trouverai une façon de continuer à m’impliquer d’une façon ou d’une autre». Quant au vainqueur, M. Leblanc, il se dit surpris de l’emporter avec un aussi grand écart avec ses deux adversaires. Cet ancien employé de la ville de Brossard durant 31 ans, compte amener son expérience pour mettre sur pied en priorité, un service d’incendie.

«Nous n’avons même pas de bornes-fontaines ; c’est un projet qui coûte cher, mais quand on pense aux incendies de l’été dernier à Baie-Johan-Beetz, ç’est un service essentiel», indique M. Leblanc. Le taux de participation a été de 84,1%.

Un autre résultat serré
Une autre surprise s’est présentée à Rivière-Saint-Jean: la victoire de la jeune maman de 33 ans, Josée Brunet. Celle-ci a défait le maire sortant, Michel Beaudin qui a reçu la visite de l’UPAC à ses bureaux, le printemps dernier. Mme Brunet qui a trois enfants, l’a emporté de justesse avec 111 votes et 50,45% des voix, contre 109 votes et 49,55% pour Michel Beaudin. Ce dernier est très serein avec ce résultat, il n’a pas l’intention de demander un recomptage. «C’est la population qui a choisi», philosophe-t-il. En effet, le taux de participation à Rivière-Saint-Jean est de 87,1%.

Le dernier coup de théâtre de la Minganie est la victoire un peu moins serrée d’Aline Beaudin, la nouvelle mairesse de Rivière-au-Tonnerre. Avec 148 votes et 56,49% des voix, la retraitée de l’enseignement au primaire et au collégial l’a emporté sur le maire sortant, Jeannot Boudreau, qui a obtenu 43,51% de la faveur avec 114 votes. Mme Beaudin a l’intention de mettre l’emphase sur la communication et la consultation.

«Ces deux aspects importants dans la fonction d’élu municipal semblaient manquer à M. Boudreau. Plusieurs citoyens ont voté contre lui parce qu’ils lui reprochaient de faire des projets en catimini et de les proposer à la population une fois concrétisés», analyse Mme Beaudin.

Celle-ci dit ne pas aimer la politique municipale plus qu’il ne le faut. Elle fait le saut dans le but de donner un coup de main à la municipalité avec ses qualités d’administratrice et de communicatrice. Au moment d’écrire ces lignes, le Journal n’avait pu rejoindre Jeannot Boudreau.

Jean-François Boudreault revient
À Anticosti, avec 63 votes et une proportion de 40,38% du scrutin, le maire sortant, Jean-François Boudreault a été réélu. John Pineault a obtenu 35,90% des voix, soit 56 votes et France Garant ferme la marche avec 37 votes et 23,72%.

À Natashquan, André Barrette, le dauphin du maire sortant, a été élu par acclamation le 4 octobre dernier. La même situation s’est produite à Baie-Johan-Beetz, pour Frédérick Gagnon de la coopérative de solidarité. Rappelons qu’à Longue-Pointe-de-Mingan, le maire sortant Jean-Luc Burgess a été réélu sans opposition. Il entreprend ainsi son sixième mandat consécutif.

PHOTO: À Rivière-Saint-Jean, la citoyenne Josée Brunet l’a emporté par deux voix sur le maire sortant, Michel Beaudin. (Photo : archives – Le Nord-Côtier)

Partager cet article