Agir pour la vie: Aborder la thématique du suicide chez les aînés

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 16 octobre 2013
Temps de lecture :

En collaboration avec le Centre de prévention du suicide (CPS) de la Côte-Nord, la FADOQ – Région Côte-Nord entreprend une vaste tournée de la région afin de sensibiliser ses membres au problème du suicide chez les aînés. Une initiative qui prendra la forme d’atelier de sensibilisation sous le titre «Agir pour la vie», dont l’objectif sera d’offrir aux participants des outils pour reconnaître les principaux signes de détresse émotionnelle.

La présidente de la FADOQ – Région Côte-Nord se dit très heureuse de cette alliance avec le CPS Côte-Nord et espère que l’offre de cet atelier de sensibilisation aura pour effet de rendre les gens plus aptes à reconnaître les signes de détresse autant chez eux que chez les autres. « Je trouve que c’est pour nous une belle opportunité d’agir auprès des personnes âgées et de faire une différence dans la vie de certaines. Nous formons une très bonne alliance. Il est important d’en parler, car les gens en détresse ont souvent tendance à s’isoler », a soutenu la présidente de la FADOQ – Région Côte-Nord, Marie Bois Turcotte.

Par une telle initiative, le CPS Cote-Nord et la FADOQ – Région Côte-Nord démontrent leur intérêt à être proactif en matière de prévention du suicide, car le taux de suicide chez les aînés n’a pas augmenté au cours des dernières années. Cependant, le formateur du CPS Côte-Nord, Jean-Pierre Dupont,croit que le vieillissement de la population pourrait jouer un rôle important et changer la donne.

« Par cet atelier, nous voulons sensibiliser les aînés à la cause du suicide. Nous voulons identifier des moyens pour rejoindre ceux qui sont plus vulnérables. Nous voulons travailler ensemble pour livrer un message d’inclusion social. Il est important de briser certains préjugés reliés au vieillissement qui circulent abondamment dans les principaux médias de masse, car ceci a un effet direct sur l’estime de soi de certains aînés qui se sentent à tort comme un boulet pour la société », a déclaré le président de l’Association québécoise de la prévention du suicide, Bruno Marchand.

« On aurait intérêt à reproduire cette initiative dans d’autres régions du Québec. On a intérêt à créer un pont entre les organismes communautaires et les clubs sociaux pour les aînés. Ceci est dans l’intérêt des aînés plus vulnérables », ajoute M Marchand. Dans le secteur de Rivière-au-Tonnerre, cet atelier de sensibilisation sera offert le 24 novembre à 13h30. Il se transportera également à Sept-Îles, le 27 novembre à 13h30 au 286 Humphrey et à Port-Menier, le 28 novembre à 19h. Des arrêts sont prévus en Basse-Côte-Nord en janvier 2014.

(Photo : Le Nord-Côtier)

Partager cet article