Poursuite de Cliffs : Le Port conteste les procédures de la minière

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 08 octobre 2013
Temps de lecture :

Le Port de Sept-Îles conteste la poursuite déposée par Cliffs Natural Resources à son endroit le 29 juillet, pour «rectifier certains faits et faire valoir ses propres arguments», a expliqué l’administration portuaire. Cliffs est d’avis que le Port tarde volontairement à lui donner le feu vert pour réaliser des travaux d’optimisation au quai 30 en raison d’une négociation en parallèle, de la vente de terrains appartenant au géant américain.

Le Port de Sept-Îles n’aurait toujours pas donné son autorisation aux travaux de construction, évalués à 50 millions $, que Cliffs souhaite réaliser à son quai pour augmenter sa capacité d’expédition. Depuis le dépôt de la poursuite, la minière a également cessé toute négociation pour la vente de terrains lui appartenant, que le Port convoite pour les futurs utilisateurs de son quai multiusager, en construction.

«Le Port s’est de plus engagé avec des partenaires privés ainsi que le gouvernement du Canada dans un investissement de 220 millions $ pour l’implantation d’un nouveau terminal portuaire pour desservir l’industrie minière du Québec et du Labrador», peut-on lire dans un communiqué envoyé lundi par l’administration portuaire.

Le président-directeur général du Port, Pierre D. Gagnon soulève que c’est d’ailleurs dans ce contexte qu’il faut que les parties reprennent leurs discussions afin «de permettre à Mines Wabush et au Port d’atteindre leurs objectifs respectifs et de favoriser le développement des installations portuaires de Pointe-Noire au bénéfice de nouveaux usagers et de l’économie du Québec et du Labrador.» Les pourparlers achoppaient à l’époque sur le prix de vente des terres appartenant à la société minière.

De son côté, Cliffs mise sur l’optimisation de sa capacité d’expédition pour doubler, et même tripler sa production du lac Bloom, qui peut produire actuellement jusqu’à 8 millions de tonnes. Le géant américain a déjà investi 34 millions $ pour entre autres l’achat d’équipements, dont un chargeur de navire d’une capacité de 8000 de tonnes à l’heure.

Le Port de Sept-Îles n’accordera pas d’entrevue en raison des procédures judiciaires en cours.

(Photo : courtoisie – Cliffs Natural Resources)

Partager cet article