Mine Arnaud: Pour et contre au coude-à-coude

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 02 octobre 2013
Temps de lecture :

Un sondage commandé à la firme Léger par la coalition Québec meilleure mine a mis en lumière toute la division qui règne autour du projet Arnaud à Sept-Îles. Les résultats placent les citoyens favorables (46%) et ceux contre (44%) pratiquement à égalité, si l’on tient compte de la marge d’erreur de 5,6%, 19 fois sur 20. Le coup de sonde révèle aussi que 69% des personnes interrogées se disent inquiètes des impacts du projet minier sur l’environnement.

Ce sont 300 Septiliens, âgés de 18 ans et plus, qui ont répondu à trois questions posées par Léger, du 12 au 14 septembre. Les résultats viennent confirmer que la population est divisée par le projet de 750 millions $. Léger est d’avis que la différence de deux points entre les pour et les contre, n’est statistiquement pas significative. Le sondage démontre également qu’une importante proportion des citoyens est inquiète des impacts que pourraient entraîner le projet sur l’environnement (69%), la qualité de l’air (66%), la qualité de l’eau (66%) et la santé (62%).

Pour la coalition, les résultats témoignent «qu’il ne s’agit pas d’un petit groupe qui s’oppose ou qui s’inquiète», a exprimé le porte-parole, Ugo Lapointe. «C’est majeur, quand tu as la moitié d’une population d’une ville minière défavorable, et presque 70% inquiète, c’est du jamais vu.»

C’est la première fois que Québec meilleure mine commande la réalisation d’un sondage sur un projet minier. «Pour nous c’était un engagement significatif», a soulevé M. Lapointe en faisant allusion aux coûts élevés de l’opération. «On voulait savoir où se situe la population, c’est un projet majeur qui entraîne beaucoup d’inquiétudes (…) ça vient les quantifier.»

Le promoteur satisfait
Questionné sur les résultats du sondage, Mine Arnaud concède qu’il s’agit de «données intéressantes» dans le contexte où le sondage a eu lieu à la même période que le déversement de mazout dans la baie de Sept-Îles et deux jours après la sortie médiatique d’une dizaine de médecins de Sept-Îles contre le projet. «Compte tenu de ça, ce sont des résultats encourageants», a fait savoir la porte-parole, Katéri Jourdain.

Mine Arnaud confirme également qu’Investissement Québec, actionnaire de la société, a mené au moins un sondage au début du projet. «Nous n’avons pas eu accès aux résultats», a expliqué Mme Jourdain. Québec meilleure mine exige d’ailleurs que ces résultats soient rendus publics.

(Photo: Le Nord-Côtier)

Partager cet article