Mine Arnaud : La durée de vie de la mine prolongée de cinq ans

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 23 août 2013
Temps de lecture :

Un récent rapport sur le calcul des réserves et des ressources du gisement d’apatite, situé dans le canton Arnaud, permet à Mine Arnaud d’allonger la durée de vie de sa mine projetée, de 23 à 28 ans. Les conclusions du rapport indiquent qu’une partie de la roche extraite, qui était considérée comme stérile, pourra être finalement traitée en usine.

Même si l’exploitation minière est prolongée de cinq ans, l’empreinte du projet demeurera la même, assure la direction de la société. «À la lumière de ce rapport, il est possible de confirmer que le tonnage de stérile sera inférieur à nos premières estimations et que nous optimiserons la production de concentré d’apatite, a fait savoir le directeur du projet, François Biron. Le tout, sans modifier l’empreinte initiale du projet. L’ajout des connaissances géologiques apporte une base solide qui vient confirmer la très haute qualité du gisement.»

BAPE
Cette nouvelle survient alors que le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) amorcera mardi les audiences publiques sur le projet d’exploitation d’apatite, qui ne fait pas l’unanimité à Sept-Îles. Le promoteur confirme également que ce nouveau rapport sera déposé auprès des ministères concernés et du BAPE «afin que cette information soit ajoutée à la documentation déjà disponible.»

Le projet de mine d’apatite se traduirait par des investissements de plus de 750 millions $ et la création de 330 emplois permanents. La construction de la mine pourrait débuter dès 2014, si les autorisations gouvernementales sont émises. Mine Arnaud est une société détenue par Investissement Québec (61,7%) et la Norvégienne Yara International ASA (30,3%).

Partager cet article