CSSS de la Minganie : L’Agence est satisfaite des recommandations de l’inspectrice

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 23 juillet 2013
Temps de lecture :

Après avoir réalisé une évaluation indépendante concernant la gestion clinique et financière du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de la Minganie, l’inspectrice Marie Beauchamp a émis un rapport. L’Agence de la santé et des services sociaux de la Côte-Nord, qui avait commandé cette expertise, est satisfaite de la douzaine de recommandations que comprend le document.

C’est au cours du mois de juin que cette retraitée du secteur de la santé et des services sociaux a réalisé son mandat, passant un moment au CSSS de la Minganie, avant de procéder à la rédaction d’un rapport remis au cours des dernières semaines. Rappelons qu’au mois de mai, l’Agence avait décidé de nommer une inspectrice puisqu’elle jugeait préoccupante la situation globale de l’établissement. Il a donc été demandé à Mme Beauchamp de dresser un portrait de la gouverne ainsi que de la gestion clinique et financière du centre de santé.

Recommandations
Au terme de ses observations, l’inspectrice suggère que les efforts soient maintenus en vue de régulariser et d’adapter les services d’hébergement offerts par l’établissement. «Avec un taux d’hébergement en CHSLD de 6,4 %, nettement au-dessus de la norme provinciale de 3 %, Mme Beauchamp indique que cette situation crée une pression sur le budget du CSSS», peut-on lire dans un communiqué émis par l’Agence, en début de semaine. L’inspectrice considère également qu’une démarche d’analyse externe devrait être faite par rapport à la performance des secteurs cliniques et administratifs ainsi qu’à l’offre de service, en plus de recommander la révision du plan clinique et immobilier du Centre de santé et de services sociaux de la Minganie.

Concernant les finances, Mme Beauchamp estime que le plan de redressement 2013-2015 de l’établissement devrait être revu, de façon à y soustraire les nouvelles mesures de développement ou demandes de financement. Elle croit que l’avenue qui devrait être priorisée est le maintien des mesures d’optimisations déjà mises en place par le centre de santé. «[…] l’inspectrice recommande également aux administrateurs et à la direction du CSSS de se donner les moyens d’établir et de garder la distance et l’indépendance requises avec les autorités politiques locales afin de pouvoir exercer leurs responsabilités et leurs obligations sans restriction et distraction», ajoute l’Agence.

Certaines recommandations portent par ailleurs sur les relations entre l’Agence de la santé et des services sociaux de la Côte-Nord et la CSSS de la Minganie. Mme Beauchamp invite ces instances à renouveler leurs modes de communication et de partage de l’information, de manière à optimiser la confiance et la collaboration mutuelle. Les deux organisations ont débuté des travaux communs visant à mettre en pratique les recommandations de l’inspectrice et les directions se rencontreront à nouveau à la fin de l’été.

Texte: Marlène Joseph-Blais
Photo : archives – Le Nord-Côtier

Partager cet article