Fusion : Trop tôt pour le CSSS de Port-Cartier

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 24 mai 2013
Temps de lecture :

Bien que le Centre de santé et des services sociaux (CSSS) de Sept-Îles ait ouvertement lancé l’invitation au CSSS de Port-Cartier de se regrouper, la direction de l’établissement portcartois juge qu’il est encore trop tôt pour envisager cette solution. Le conseil d’administration a affirmé vendredi qu’il «n’adhère pas au scénario de fusion», pour l’heure.

«La réponse actuellement est non, a expliqué le directeur général, Daniel Camiré. Mais, ça ne veut pas dire que ce ne sera pas oui dans l’avenir.» Le CSSS de Port-Cartier jongle lui aussi avec des défis importants en termes financiers et de recrutements de main-d’œuvre.

«Depuis trois ans, c’est un montant de 750 000$ qui a été amputé en raison de compressions budgétaires du ministère de la Santé et des Services sociaux (…) Disons que nous anticipons cette année un équilibre budgétaire, mais très précaire», a ajouté M. Camiré.

Poursuite des travaux
Dans ce contexte, le conseil d’administration a mis en place un comité stratégique afin de trouver la meilleure solution pour préserver notamment l’ensemble des services à la clientèle.

«On avait fait faire une étude avec Sept-Îles et la Basse-Côte par la firme Raymond Chabot Grant Thornton et il y avait différents scénarios étudiés dont des regroupements comme on a déjà, a indiqué le directeur. C’est sûr que selon eux, l’économie maximale serait avec la fusion, mais ce rapport a soulevé plusieurs questions au niveau du conseil d’administration et nous voulons prendre le temps d’y répondre avant de prendre une décision définitive.»

Depuis juin 2011, le CSSS de Port-Cartier collabore avec celui de Sept-Îles en partageant des postes de directions. Selon le directeur, une décision concernant la fusion ne sera pas prise avant l’automne 2013.

(Photo: archives – Le Nord-Côtier)

Partager cet article