Salon de l’Emploi Minganie 2013 : L’organisation atteint ses objectifs

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 15 mai 2013
Temps de lecture :

Les 10 et 11 mai, l’école Mgr Labrie était l’hôte de la deuxième édition du Salon de l’Emploi Minganie. Quelques centaines de chercheurs d’emplois ont eu la chance de prendre contact directement avec plus d’une soixantaine d’exposants offrant une panoplie de possibilités incitant à «Rechoisir la Minganie» pour relever des défis professionnels et s’épanouir au cœur d’un environnement naturel et social unique.

«Il est trop tôt pour dresser le bilan du salon. Par contre, nous avons atteint plusieurs de nos objectifs lesquels étaient influencés par l’entente 3R de la CRÉ Côte-Nord qui mise sur le Retour des jeunes dans la région, le Renforcement de l’identité régionale et le Rayonnement de la Côte-Nord», a mentionné le chargé de projet et coordonnateur de l’événement, Guy Bouchard.

Quant aux exposants, plusieurs ont mentionné que le salon leur a permis de promouvoir leur entreprise auprès des diverses clientèles cibles qui se sont déplacées pour les rencontrer. Les étudiants de niveau secondaire, des gens sans emploi, de jeunes diplômés, de nouveaux retraités et quelques résidents d’autres régions espérant «vivre l’expérience de la Minganie» ont visité le salon.

«L’édition 2013 du salon a permis de montrer la qualité et la diversité des opportunités professionnelles qu’offre actuellement la Minganie. Cela représente près de 150 postes, dont une vingtaine destinés aux étudiants. Plusieurs chercheurs d’emploi sont ressortis du salon avec une offre d’emploi en bonne et due forme ou encore avec l’assurance d’être considérés pour certains postes disponibles», a fait valoir M. Bouchard.

Plusieurs exposants ont également témoigné avoir réussi à recueillir des curriculum vitae intéressants susceptibles de leur permettre de doter les postes à pourvoir. Considérant les coûts généralement associés à un processus de dotation, ils concluent que leur présence au salon de l’emploi simplifie leurs démarches pour combler leurs besoins en ressources humaines. Conséquemment, cela s’avère rentable pour leur entreprise à plus ou moins long terme.

La plupart d’entre eux sont également conscients de l’importance que revêt la problématique de la main-d’œuvre pour les organisations; la qualité et la disponibilité des ressources humaines étant à la base de la rentabilité, et même de la survie de leurs entreprises.

Visite de Jean-Luc Trahan
Aussi les propos du conférencier Jean-Luc Trahan, président de la Commission des partenaires du marché du travail, portant sur la nécessité d’investir dans l’amélioration des compétences de la main-d’œuvre, ont sûrement trouvé écho auprès des exposants. Jean-Luc Trahan insistait pour mentionner que «l’amélioration des compétences des ressources humaines doit être considérée comme un investissement et non comme une dépense pour les entreprises.» De surcroît, divers programmes gouvernementaux viennent aider les employeurs désireux d’améliorer de telles compétences.

Un autre point positif du salon est que plus de 150 jeunes de secondaires 3, 4 et 5 ont assisté aux miniconférences dont les thèmes leur permettront d’être mieux outillés pour s’intégrer sur le marché du travail. Ainsi comme le démontrent certaines observations du marché de l’emploi, d’ici trois à cinq ans, plus de 10 000 postes seront à pourvoir sur la Côte-Nord.

«Au-delà des chiffres qui impressionnent, le Salon de l’Emploi est avant tout un outil de développement. Ainsi, la Minganie, enrichie de l’expérience acquise lors des éditions 2011 et 2013 du salon, sera mieux préparée à faire face à la réalité de demain où toutes les régions du Québec se disputeront les mêmes ressources humaines», a conclu M. Bouchard.

Le Centre local d’emploi de Havre-Saint-Pierre a mandaté l’Association des gens d’affaires de la Minganie pour qu’elle mobilise ses ressources et organise le Salon de l’Emploi Minganie 2013.

(Photo et texte: Charlotte Cormier)

Partager cet article