Marathon de Boston : Anne Ross saine et sauve

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 15 avril 2013
Temps de lecture :

Sept-Îles a retenu son souffle lundi alors qu’on apprenait qu’une explosion est survenue à la ligne d’arrivée du Marathon de Boston, auquel prenait part la marathonienne, Anne Ross. La Septilienne a franchi le fil d’arrivée environ trois minutes avant la tragédie.

Le Nord-Côtier s’est entretenu avec elle, à son retour à sa chambre d’hôtel.

«J’ai versé des larmes de joie à l’arrivée, je venais de battre mon meilleur temps, mais tout mon plaisir a rapidement disparu. À peine trois minutes après avoir franchi la ligne d’arrivée, on a entendu un énorme bruit, les gens criaient, j’ai vite compris qu’il venait de se passer quelque chose de gros», a raconté la marathonienne.

La Septilienne venait tout juste de rejoindre son mari, Gilles Ross, dans l’aire d’attente des familles au moment où elle a entendu les explosions. «Je pensais qu’une estrade venait de s’effondrer», dit-elle.

Encore ébranlée, Anne Ross se souvient avoir été témoin d’une scène surréaliste. «C’était l’hystérie, les gens criaient, des enfants pleuraient, d’autres parlaient en panique au téléphone, après les ambulances, les camions-citernes et les policiers se sont mis à arriver, se souvient-elle. Mon mari et moi avons quitté rapidement, on sentait que c’était grave, on ne savait pas ce qui nous attendait, nous n’avions pas peur, mais nous voulions fuir le site.»

Anne Ross, qui en était à son troisième Marathon de Boston, compte sur sa feuille de route les marathons de New York et Philadelphie. Elle a complété l’épreuve avec un temps de 3h43. Elle est bien connue pour son implication au sein de diverses causes, notamment celle de l’Alzheimer. Elle rentre à Sept-Îles mardi.

Lundi, deux explosions sont survenues à la ligne d’arrivée de la 117e édition du Marathon de Boston. Le bilan de lundi après-midi faisait état d’au moins deux morts et de plus de 100 blessés.

Anne Ross qui venait de récupérer son dossard en vue du Marathon de Boston. (Photo : site Facebook)

Partager cet article