Avril, mois de l’autisme : La Côte-Nord s’implique

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 12 avril 2013
Temps de lecture :

Trois importantes activités sont tenues durant le mois d’avril afin d’amasser des fonds pour souligner le mois de l’autisme. Cet argent ira principalement à un projet très avancé de maison de répit à Sept-Îles pour les parents.

Le porte-parole de la cause au Québec, le chanteur d’origine italienne Nicola Ciccone en est à sa sixième année de partenariat avec la Fédération québécoise de l’autisme. «J’ai toujours le désir de les aider. La cause n’est pas encore très présente dans les médias», précise-t-il.

Il définit d’entrée de jeu ce qu’est un trouble envahissant du développement (TED). «C’est un parapluie où l’on trouve différentes sortes de troubles dont l’autisme, le syndrome d’Asperger et le syndrome de Rett, qui touche davantage les petites filles», précise-t-il. On le détecte chez les enfants âgés de 0 à 3 ans. C’est un trouble caractérisé par des communications et des gestes très répétitifs. De plus, l’enfant est porté à s’isoler et à entrer moins facilement en contact avec son entourage.

La Côte-Nord parmi les moins atteinte au Québec
En 2008, le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) a publié un portrait épidémiologique des troubles envahissants du développement chez les enfants du Québec. Ces données démontrent la répartition des enfants d’âge scolaire (4-17 ans) atteints d’un TED dans chacune des régions.

La Côte-Nord comptait sur 10 000 enfants, un taux de 31,9%. Montréal, elle, avait un taux de 79,3%. «Tant mieux pour la Côte-Nord si elle compte moins d’enfants touchés, mais c’est encore trop!, s’exclame M. Ciccone. La tragédie dans toute cette histoire, c’est que ce sont souvent les parents qui sont laissés à eux-mêmes, sans ressources.»

Activités
Les deux premières ont déjà eu lieues au cours des derniers jours. La plus importante se déroulera le samedi 20 avril, alors qu’une centaine de personnes sont attendues afin de marcher pour la cause. Le départ aura lieu à 11h, devant les locaux de l’Association Nord-Côtière de l’autisme et des Troubles envahissants du développement (ANCATED). Ils sont situés au 700 boulevard Laure, local 157.1, à Sept-Îles.

Un terrain a déjà été acheté par l’ANCATED pour la construction d’une maison offrant du répit aux parents. «Il reste à financer la maison», explique la coordonnatrice de l’organisme, Hélène Gosselin. D’ailleurs, elle demande l’aide des entreprises privées afin de financer le projet. La maison comptera six chambres et devra répondre à des besoins particuliers pour les TED. «Ce qui représente encore plus d’argent.»

(Photo : Metro.com)

Partager cet article